L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Le Maroc autorise l'importation des premières graines de cannabis légales


Rédigé par Yassine Elalami Mardi 7 Mars 2023

Le gouvernement aurait délivré lundi la première autorisation d'importation de graines de cannabis, destinées à des agriculteurs autorisés à cultiver légalement cette plante à des fins pharmaceutiques et industrielles, suite à la légalisation en 2021 de ce type de culture et de commercialisation au Maroc.



Selon EFE, l'autorisation a été remise lundi par l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) au bénéficiaire, qui disposait auparavant d'une autre autorisation de l'Agence nationale de régulation des activités liées au cannabis (ANRAC), l'organisme qui contrôle la culture de cette plante.
 
Avec ce permis, le bénéficiaire, a expliqué dans une déclaration à l’agence de presse espagnole, qu'il entend importer les premières graines répondant aux critères légaux requis (avec une proportion de tétrahydrocannabinol ou THC inférieure à 1 %). Ces graines seront remises à une vingtaine d'agriculteurs qui ont demandé à entreprendre la culture légale de cette plante.
 
La production de ces agriculteurs sera ensuite vendue aux coopératives créées à cet effet pour être transformée et commercialisée, sous la supervision des représentants de l'ANRAC et des autres administrations concernées.
 
« Il s'agit d'un circuit doté d’une grande traçabilité », ont déclaré à EFE des sources près d'une coopérative de transformation qui se consacrera à l'extraction du cannabidiol (CBD) de la plante à des fins pharmaceutiques.
 
Ces sources se disent optimistes quant à la régulation de ce secteur pour améliorer les conditions de vie des agriculteurs et faire du Royaume une destination prisée des industriels européens, « en raison des coûts de production compétitifs ».
 
« D'ici trois ans, les grands laboratoires pharmaceutiques internationaux compteront davantage sur le Maroc pour la production de CBD », indiquent les mêmes sources, ajoutant que les familles qui vivaient de la culture illégale du cannabis, et qui gagnaient avant la pandémie entre 100.000 et 150.000 dirhams par an, verront leurs revenus augmenter avec l'activité légale.
 
L'ANRAC a identifié neuf permis pour des activités liées au cannabis : culture et production, établissement et exploitation de pépinières, importation et exportation de graines et de plantes de cannabis, transformation et fabrication, transport de cannabis et de produits du cannabis, commercialisation, et importation et exportation de cannabis et de produits du cannabis.
 
Environ 250 permis ont été délivrés par l'ANRAC depuis le début du processus en octobre 2022, dont les deux tiers sont au profit des agriculteurs. Selon un rapport du ministère de l'intérieur, au moins 400.000 personnes appartenant à 60.000 familles pauvres vivent de la culture de cette plante.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News