Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Maroc autorise l'extradition d’un ressortissant chinois vers Pékin


Rédigé par A.M le Vendredi 17 Décembre 2021

À la demande des autorités de Pékin, un ressortissant chinois arrêté au Maroc en juillet dernier sera extradé vers son pays, après l’aval de la Cour de cassation. Ce dernier est soupçonné par les autorités chinoises d’appartenir à une organisation terroriste et faisant l’objet d’un mandat d’arrêt émis par l’Interpol. Détails.



Le Maroc autorise l'extradition d’un ressortissant chinois vers Pékin

Arrêté, en juillet dernier, par les autorités marocaines, lors de son entrée sur le territoire national, un ressortissant chinois appartenant à la minorité des Ouïghours, sera extradé vers son pays à la demande des autorités de Pékin. La Cour de Cassation a donné son aval, fait savoir l’AFP, selon laquelle l’autorisation d’extradition a été notifiée, mercredi, à l’avocat de la défense, Miloud Kandil. « La justice a confirmé hier l’extradition de mon client”, a-t-il affirmé. Jusqu’à présent, la date exacte de son extradition demeure inconnue.

En effet, cette personne, âgée de 34 ans, fait l’objet d’une poursuite judiciaire en Chine, il est soupçonné d'appartenir à une organisation terroriste et d’avoir perpétré des actes terroristes en 2017 ». Informaticien de profession, il était établi en Turquie depuis 2012 avec sa famille avant d’être arrêté par les autorités marocaines à l’Aéroport Mohammed V de Casablanca, à son arrivée à bord d’un avion en provenance de la Turquie.

Son arrestation a été faite sur la base d’une notice rouge d’Interpol émise à la demande de Pékin. L’organisation internationale de coopération policière a « depuis annulé la notice rouge émise dans le cadre de l’affaire le concernant.