Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

Le Maroc a besoin d’une thérapie de groupe


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Lundi 3 Août 2020


Le Maroc a besoin d’une thérapie de groupe
Au début de la pandémie du Coronavirus, nous étions nombreux à miser sur l’été et sa chaleur caniculaire pour venir à bout d’un mal que l’on croyait et que l’on espérait saisonnier.

Mais voilà, ce mal s’inscrit dans la durée pour devenir une donnée structurelle avec laquelle il faudra composer plus longtemps que prévu.

Six mois après le déclenchement de la pandémie, le spectre de la maladie continue à tournoyer au-dessus de nos têtes et à hanter les esprits, alors même que nous sommes au beau milieu de la saison estivale, une période d’habitude propice à la détente, au ressourcement et à l’échafaudage d’éventuels plans de vacances.

L’augmentation du nombre de cas de contaminations, ainsi que de celui des décès, ajoutée à la perspective inquiétante d’une contamination communautaire que laissent présager les excès et les défaillances d’un Aïd El Kbir de tous les dangers, exerce une tension permanente devenue intenable au bout de plusieurs mois de psychose.

Les yeux et l’esprit de beaucoup de parents sont déjà tournés vers une rentrée scolaire qui menace d’être compromise par le Coronavirus, tandis que les tracas financiers des ménages alimentent les angoisses.

L’effet thérapeutique du dernier discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI annonçant des mesures économiques et sociales à la hauteur de la gravité de la situation inédite que nous vivons, est indéniable. A charge maintenant pour le gouvernement de répercuter les espoirs nés de ce discours sur le terrain.

Il en va de la santé mentale de tout un peuple qui a grandement besoin et d’urgence d’une thérapie de groupe.

Majd EL ATOUABI

  



Dans la même rubrique :
< >