Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Gabon, premier bénéficiaire des vaccins "Made in Morocco"


Rédigé par S.M le Mardi 23 Novembre 2021

Le Gabon sera le premier pays africain à bénéficier des vaccins anti-Covid-19 « Made in Morocco », rapporte le média Maghreb-Intelligence.



Le Gabon, premier bénéficiaire des vaccins "Made in Morocco"
La production desdits vaccins, qui verra le jour en décembre 2021, permettra non seulement de booster la résilience sanitaire du Maroc, mais va également renforcer les campagnes de vaccination en Afrique, en témoigne l’information relayée récemment par Maghreb-Intelligence.

Ce dernier a souligné que SM le Roi Mohammed VI et le président gabonais, Omar Bango, ont évoqué, lors de leurs entretiens le 11 novembre à Rabat, la fourniture au Gabon de lots de vaccins qui seront fabriqués au Maroc.  

« Suite aux entretiens du Roi Mohammed VI et le président Bango, une délégation officielle de spécialiste gabonais est attendue au Maroc dès ce 25 novembre pour étudier les détails et les aspects techniques de la fourniture du vaccin au pays de Bongo », a indiqué le média qui cite une source bien informée.  

« Dans un premier temps, il sera question du vaccin chinois Sinopharm avec quelque 5 millions de doses par mois. La production sera destinée au marché national marocain » ajoutant que « dans un deuxième temps, le Maroc passera à la production d’autres vaccins utiles pour la lutte contre d’autres maladies ».

Il convient de rappeler que le projet mis en branle s’articule autour de trois étapes importantes, dont la première est une phase d’urgence, qui démarrera immédiatement. Cette étape permettra au Royaume d’utiliser la capacité de remplissage en flacons ou en seringues préremplies déjà existantes dans le pays. Tandis que la deuxième phase, qui démarrera en parallèle avec la première, implique un partenariat avec la société Recipharm, le cinquième fabricant de médicaments dans le monde (CMO).

 S’agissant de la dernière étape, elle consiste à mettre en place un écosystème permettant au Maroc de faire partie des grands de ce monde, reconnu comme plateforme sérieuse et crédible de développement et de production de vaccins et biothérapies vrac et produits finis.