Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Le FC Barcelone est-il en crise ?


Rédigé par Rachid MADANI le Lundi 17 Mai 2021



Samedi 8 mai : une date à oublier                                                                                                                             
 
Samedi 8 mai n'a pas été une bonne journée pour Joan Laporta et pour Barcelone. Le Barça a perdu une belle opportunité de mener le tableau, en faisant match nul face à l'Atlético, et le PSG a annoncé le renouvellement de Neymar jusqu'en 2025. Cette prolongation de contrat représente un sérieux revers pour le président du Barça car il avait pour le retour de l'international brésilien un grand atout pour la continuité de Leo Messi au Camp Nou.
 Le président culé a été, dans les dernières heures, contraint de changer de stratégie pour que son capitaine et son symbole ne quittent pas l'entité à compter du 30 juin.
 
                                  Neymar : changement d’avis
 
Messi n'a pas encore d'offre formelle et officielle de Barcelone pour son renouvellement, car le club poursuit l'audit pour connaître l'état de sa trésorerie, mais les deux parties ont entretenu plusieurs contacts au cours desquels le Barça a essayé de convaincre Messi père représentant de Léo, en expliquant son futur et grand projet sportif avec le retour de Neymar. Laporta avait eu des conversations avec l'international brésilien, qu'il avait vu prédisposé à porter à nouveau le maillot du Barça et l'avait donc transféré au capitaine argentin. Le retour de l'ex culé a été considéré par le Conseil comme un argument de grand poids pour la continuité du capitaine, qui comprend qu'avec son ami et ancien coéquipier l'équipe gagne en compétitivité et un projet ambitieux est possible. C'est ainsi que le PSG et Neymar ont annoncé leur renouvellement : "Ici, c’est Paris". Mais le renouvellement de Neymar, qui a surpris et provoqué une gêne au sein du Conseil d'administration catalan, fait échouer la grande astuce de Laporta pour retenir Messi.
Le PSG lui a fait une offre économique que le Barça ne pouvait en aucun cas égaler et le Brésilien a choisi de continuer en France. "Je suis très heureux, très heureux de rester à Paris. La vérité est que je suis très satisfait de rester ici pendant de nombreuses années", a-t-il commenté à la stupéfaction de Laporta. 
 
                             La continuité de Messi incertaine
 
Maintenant, le président doit convaincre son capitaine avec d'autres astuces. Mais ce n'est pas facile car son autre grande ambition, la signature de Haaland est également compliquée. L'opération, dans l'hypothèse où le Borussia Dortmund changerait d'avis et accepterait de le vendre cet été, serait d'environ 200 millions : 180 commissions en plus.
Au Camp Nou, ils sont conscients que ce chiffre est très élevé, quel que soit le nombre de transferts qu'ils effectuent. Ils n'abandonnent pas encore le Norvégien, mais ils assument sa grande difficulté, d'autant plus qu'il y a d'autres clubs qui le veulent aussi et qui ont une économie plus saine, comme c'est le cas du Real Madrid.
Ainsi, les choses se compliquent pour Barcelone qui voit actuellement un peu plus difficile la continuité de Leo Messi, qui est libre le 30 juin. La signature de Kun Agüero ne serait pas un atout suffisant… Mais Laporta, de toute façon, n'abandonne pas.
 
                             Mauvaise situation financière
 
La trésorerie connait de grandes difficultés pour subvenir aux besoins de l’équipe dont l’effectif joueurs nécessite un remaniement total pour la constitution d’un onze type susceptible de jouer les premiers rôles en championnat, coupe et en Champions League.
A vrai dire, il n’y a plus d’argent surtout avec la crise de la pandémie. Les recettes ont disparu avec le Covid-19 car les guichets du stade (billets des rencontres officielles, des visites touristiques du stade et du musée) couvraient plus de 70 pour cent des dépenses. Maintenant avec les droits TV et publicité seulement, le FC Barcelone ne peut se permettre le luxe d’opter pour les grands transferts.
En parallèle avec l’absence du public, les banques réclament leur argent des crédits : les dettes s’élèvent à 1000 millions d’euros et déjà la trésorerie se retrouve affrontée à l’audit pour mauvaise gestion financière de l’ancien comité de Bertomeu. Selon les experts catalans dans le domaine des finances, la seule solution pour l’assainissement de la gestion du club consiste à se séparer de son stratège et patrimoine Léo Messi afin de réduire les dépenses.