Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Le Coronavirus met le sport national en quarantaine


Rédigé par Mohamed Mellouk le Vendredi 6 Mars 2020

L’épidémie fausse le programme de plusieurs manifestations qui peuplaient, traditionnellement, l’espace sportif



Le Coronavirus met le sport national en quarantaine
La pandémie du Coronavirus et la psychose qui l’accompagnent règnent sur l’actualité et nationale et sportive. La psychose voire la prudence a contraint plusieurs Fédérations Royales Marocaines à changer de fusil d’épaule soit en gelant certaines manifestations sportives soit en les annulant purement et simplement.

 

Le Tour cycliste « freiné »

Les plus importantes annulations sont mises sur le compte de la Fédération Royale Maro-caine de Cyclisme qui a fait part de son intention d’annuler cette indéracinable manifestation sportivo-touristique qui est devenue partie intégrante du programme de l’Union Internationale de Cyclisme (UCI). Le Tour du Maroc, version 2019-2020, est annulé, suivi dans son attitude par la Fédération Royale Marocaine de Judo qui met également une croix sur le Grand Prix International de Rabat où « l’imbattable » Teddy Riner devait renouer avec la compétition et prendre sa revanche sur sa défaite-surprise au Tournoi de Paris dimanche passé.

Une annulation qui survient de la part du Judo sous forme d’un communiqué laconique qui fait part du regret de la FRMJ de son intention d’annuler le Grand Prix de Rabat à cause de la propagation de cette pandémie dans les quatre coins du globe

Le « foot sans sel »

D’autres manifestations comme les Olympiades de l’Ecole Hassania ont été contraintes de mettre une croix sur l’organisation. Cependant, l’une des importantes de ces conséquences de cette situation anachronique est, incontestablement, l’imposition du huis clos lors des rencontres de la Botola dans toutes ses divisions. Il n’y a pas longtemps les trésoriers des grands clubs de la Botola se frottaient les mains du fait de l’affluence du public vers les stades. Ces mêmes trésoriers affichent aujourd’hui une mine renfrognée causée par le Coronavirus. Mais qui nous dit que dans ce huis clos, où il y a des joueurs, des journalistes, des éléments des forces de l’ordre, des éléments chargés de l’entretien des stades, il n’y a de cas de contamination ?
 
La toute récente annulation nous vient de la Fédération Royale Marocaine de Tennis. Les fans de la petite balle jaune sont priés de rester chez eux et ne pas se déplacer pour voir le match-barrage entre l’équipe nationale du Maroc et son homologue du Vietnam pour le compte de la Coupe Davis.

Croisons les doigts pour que notre pays soit épargné par une épidémie que certains avaient tenté de sur-dimensionner juste pour instaurer une ambiance d’appréhension.