L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

La promotion des provinces du Sud dans l’agenda du Réseau Maroco-Américain

Entretien avec Mohamed El Hajjam, Président du Réseau Maroco-Américain


Rédigé par Safaa KSAANI Mardi 19 Janvier 2021

Le « Morocco Day » est devenu le rendez-vous par excellence aux États-Unis qui célèbre les relations entre les deux pays depuis plusieurs années.



Mohamed El Hajjam
Mohamed El Hajjam
- Quelles sont les activités programmées dans le cadre du «Morocco Day» qui en est à sa sixième édition ?
- Au programme de cette édition la tenue de séminaires virtuels en direct et en hybride, encadrés par un groupe de professeurs, d’universitaires, de professionnels, d’innovateurs et quelques entrepreneurs maroco-américains. Les provinces du Sud seront à l’honneur puisque les interventions se focaliseront sur la possibilité de partenariat entre des entrepreneurs des villes de Laâyoune et Dakhla, d’une part, et leurs homologues de la région de Washington-Virginia, d’autre part,. Elle sera axée, le premier jour, sur les changements économiques induits par la dernière décision du Président Trump et ses effets sur les investissements et le partenariat entre les deux pays. L’accent sera particulièrement mis sur le tourisme et l’artisanat marocains. La journée du 18 janvier permettra un focus sur l’investissement dans le tourisme. Le 19 janvier, dernier jour de l’événement, sera quant à lui consacré à la célébration de Mustafa Zemmouri (Estebanico), premier Afro-Marocain à poser le pied sur les terres d’Amérique ainsi que de Martin Luther King.

- Pourquoi le choix de ces deux personnalités ?
- Cette édition sera l’occasion de célébrer Martin Luther King, l’icône de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis d’Amérique, ainsi que l’explorateur marocain Mustafa Zemmouri, considéré comme le premier Africain à poser le pied sur les terres de l’Amérique. Le troisième jour de cet événement sera marqué par la participation d’un groupe d’experts afro-américains, et sera consacré à célébrer Martin Luther King et les messages d’espoir qu’il a envoyés, et le symbolique dans les circonstances actuelles, ainsi que l’évocation de l’explorateur marocain Mustafa Zemmouri, très connu dans la côte Est des États-Unis, qui est le premier Afro-Marocain à poser le pied sur les terres d’Amérique, commémoré par une statue aux côtés des grands explorateurs d’Amérique. 

- Cette édition fête le 15ème anniversaire de l’accord de libre-échange entre le Maroc et les États-Unis. Quel bilan en faites-vous ?
- Cette année est aussi l’occasion de célébrer deux événements importants dans l’Histoire de la relation distinguée entre le Maroc et les États-Unis d’Amérique. Il s’agit de la commémoration du 200ème anniversaire de l’amitié entre le Maroc et les États-Unis, à travers la célébration du deuxième centenaire de la création de la légation américaine à Tanger, qui est le plus ancien bâtiment diplomatique américain au monde. Il s’agit également de la célébration du 15ème anniversaire de l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre le Maroc et les États-Unis d’Amérique. Cet accord a contribué à doubler la valeur des échanges bilatéraux entre les deux pays. Il convient de noter que le Maroc est le seul pays africain lié par un accord de libre-échange avec les, États-Unis d’Amérique, et que dans le cadre duquel, le Royaume accueille plus de 150 entreprises américaines. Un nombre qui pourrait doubler dans les prochaines années.  

Recueillis par Safaa KSAANI 

Portrait

Un « rêve américain » devenu réalité
Attaché à ses origines marocaines, Mohamed El Hajjam n’a pas traversé l’Atlantique pour rien. Parti en tant que correspondant, à Washington, de la première chaîne de télévision marocaine (Al Aoula), il y a fondé la société Audio Visual Actions (AVA) et le Réseau Maroco-Américain (Moroccan American Business Network).

Il a eu, pendant plus de deux décennies, une belle carrière en production médiatique et cinématographique. Diplômé en journalisme audiovisuel et en technologie de l’information en 1995, le PDG d’AV Actions a reçu plusieurs distinctions.

“Les liens que j’ai pu nouer au cours de cette période, notamment avec des Sud-Américains et des citoyens issus de minorités, m’ont permis d’être primé à maintes occasions”, racontet-il non sans une certaine modestie.

Pendant deux années consécutives (2015 et 2016), sa société, basée à Washington, était classée au top 20 des plus grandes sociétés de médias en Amérique. Il a reçu la Clé d’Alexandria, ville située dans l’État de Virginie, aux États-Unis, ainsi qu’un Prix octroyé par les juristes de la « National Bar Association » à Washington, DC. Par ailleurs, sa firme AVA est une société de services audiovisuels qui gère une importante quantité de matériel destiné à l’organisation de réunions et d’événements pour un public allant jusqu’à 5.000 personnes.

S. K.

Repères

Une opportunité de raffermir les relations maroco-américaines
Le 17 janvier 2021, le programme de la 6ème édition du «Morocco Day» a démarré par une conférence virtuelle autour de la destination touristique Maroc, son artisanat et son patrimoine ainsi que les perspectives offertes par ces secteurs vitaux au Maroc. Y ont participé un groupe de professeurs, d’universitaires, de professionnels du numérique, d’innovateurs et des entrepreneurs maroco-américains, hommes et femmes. Le 18 janvier a vu plusieurs spécialistes, chercheurs et professionnels des médias se relayer pour parler notamment des success stories américano-marocaines aux États-Unis. Le 19 janvier sera marqué par la participation d’un groupe d’experts afro-américains avec un hommage particulier qui sera rendu à Martin Luther King, figure emblématique du rêve et de l’espoir en Amérique, ainsi qu’à l’explorateur marocain Mustafa Zemmouri, alias « Estebanico », sous le signe « Aller de l’avant et transmettre un message d’espoir en période de pandémie».
La 5ème édition annulée
Pandémie oblige, le Réseau Maroco-Américain n’a pas pu organiser la 5ème édition du «Morocco Day», qui était prévue le 29 mars 2020 à Washington. Le Réseau avait choisi «des success-stories marocaines à Washington» comme thème de cette Journée, devenue désormais une tradition annuelle pour célébrer le Royaume aux États-Unis. Selon ses organisateurs, cette 5ème édition était l’occasion de s’ouvrir sur les dirigeants et entrepreneurs marocains résidant dans les deux pays, et établir ainsi la communication entre les deux rives pour créer des opportunités de collaboration et d’échange d’expertises entre eux et leurs homologues américains.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News