Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La peur réveille la solidarité

Coronavirus


Rédigé par Kenza AZIOUZI le Mercredi 18 Mars 2020

Face à cette menace sanitaire, la population sombre dans la panique et l’anxiété. A Rabat, la solidarité entre en action.



La peur réveille la solidarité
Se rendant compte de l’ampleur du drame, les Marocains commencent peu à peu, à se montrer solidaires. Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes offrent leur aide, chacun à sa manière.

On remarque dans plusieurs quartiers de la capitale, aux devants des pharmacies, épiceries, boulangeries ou autres, que les gens s’appliquent désormais les consignes de sécurité pour mieux se protéger du Coronavirus en respectant la distance de 1.5 m entre chaque individu.

Dans les immeubles, les bienfaisants placent des mouchoirs et désinfectants à la porte des ascenseurs avec en prime de gentils mots : « De la part de votre voisin, protégeons-nous ».

Certains proposent gratuitement des masques, qui, rappelons sont faits pour les personnes malades pour limiter la contamination autour d’eux.

Les Marocains s’entraident

En cette rude épreuve, beaucoup de personnes restent sans revenus, des Hashtags commencent à surgir
pour plaider leur cause comme #AideTonFrère# en incitant les propriétaires à céder un mois de loyer gratuit aux personnes dans le besoin.

L’initiative de nettoyage et désinfection dans les tramways de Rabat et Casablanca a été saluée par la population, une démarche qui en a engendré d’autres, comme celle de proposer des cours pour les bacheliers gratuitement à distance. Quelques volontaires acceptent d’héberger les étudiants qui sont en internat. Des particuliers mettent à dispositions des sommes d’argent pour les démunis afin de subvenir à leurs besoins.

Des messages tels que #StayAtHome# font le tour de la Toile. Pour leur part, les médecins et infirmiers s’adressent aux gens à travers les réseaux sociaux et les influenceurs pour transmettre des conseils et des messages positifs.

Des informations complètement fausses et parfois même dangereuses sont relayées sur les réseaux sociaux, comme le fait de produire un désinfectant chez soi à base d’eau de javel et d’autres produits chimiques. Des pharmaciens rappliquent et déconseillent fortement en rappelant que mélanger de l’eau de javel avec autre chose que de l’eau, peut provoquer le dégagement de l’HYPOCHLORITE, un gaz toxique pouvant être mortel après inhalation.

Les gens hébergent

A l’étranger, des femmes accueillent celles bloquées dans les autres pays et leur offrent où séjourner le temps que la situation se stabilise. Le contact s’établit à travers le groupe Facebook Les voyageuses, un groupe réservé aux femmes marocaines qui aiment voyager.
 
Au Maroc, les patrons d’hôtels et camps de touristes, des jeunes de la commune de Taous Merzouga (région Draâ-Tafilalet) lancent une initiative humanitaire bienvenue pour les touristes étrangers bloqués au Maroc.
 
Kenza AZIOUZI