Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

La magie du ballon rond


Rédigé par Hamid YAHYA le Vendredi 14 Août 2020

Les Marocains, un peuple passionné du ballon rond. Sa magie, son influence et l’engouement qu’il suscite ne laisse jamais indifférent.



 Les Marocains, comme tous les passionnés du foot à travers la planète, pressés comme une orange par un confinement que la Covid-19 leur a imposé, attendaient impatiemment ce retour à « la normale ».

A un certain moment, ils étaient prêts à accepter toute solution à même de leur rendre ce bon vieux temps où ils se déplaçaient, seuls, accompagnés ou en groupes pour suivre ces têtes d’affiche aussi alléchantes qu’imprégnées d’un suspense digne du grand Alfred Hitchcock.

Mais ils regardaient avec tristesse et nostalgie ces espaces (cafés, clubs ou autres lieux) où ils s’installaient devant un grand écran pour participer ou entendre les encouragements, applaudissements, quolibets, voire insultes de l’équipe adverse et de ses supporters. Tout cela semble lointain et, incroyablement, irréalisable vu les changements que la pandémie a imposés.

Mais à l’annonce du déconfinement, inutile de vous décrire la joie des supporters des grandes cylindrées européennes, celles qui disposent d’un public hors de leurs frontières. 

Eh bien, il est inutile de vous décrire cette joie incroyable que les fans du ballon ont ressentie en suivant les matches de la Ligue des Champions. Tous se sont rués pour prendre d’assaut ces espaces qui leur ont été interdits après une longue hibernation de toutes les activités, sport ou autres.

La reine des compétitions européennes reprend du boulot au grand bonheur des fous du ballon qui ne peuvent se soustraire à cette magie incroyable qu’exerce sur eux le football. La « remontada » dans l’agonie du PSG en est la parfaite illustration.

Quoi de plus conciliant après cette absence que ces matches haut de gamme où il est déconseillé de fermer les yeux… afin de ne rien rater.


  



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 09:50 Les voies du «Trabando» sont impénétrables