Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

La gaffe de WhatsApp fait le bonheur de Signal et Telegram

Atteinte à la vie privée


Rédigé par Nabil LAAROUSSI le Jeudi 14 Janvier 2021

Alors que l’application de messagerie WhatsApp fait l’objet d’une polémique à l’international, ses concurrentes Telegram et Signal en profitent et enregistrent des records de téléchargements.



La gaffe de WhatsApp fait le bonheur de Signal et Telegram
Cette fois-ci, Mark Zuckerberg, cofondateur et PDG de Facebook, l’aura bien compris. L’irrespect déviant qu’il témoigne, depuis bien des lustres, à la vie privée des utilisateurs de ses applications n’est pas sans conséquences.

En effet, les dégâts de l’annonce du changement des conditions d’utilisation de WhatsApp commencent déjà à s’annoncer et les utilisateurs de l’application leader de messagerie instantanée commencent déjà à migrer vers ses concurrentes Signal et Telegram.

Pour mieux comprendre la genèse de la controverse : sur WhatsApp, la confidentialité des données personnelles ne sera plus de mise à compter du 8 février. Les données personnelles des utilisateurs, incluant numéro de téléphone, messages, photos, vidéos, contacts, adresse IP… deviendront la propriété de Facebook, société mère de WhatsApp.

En outre, il va sans dire que le privilège du client n’a plus de sens chez WhatsApp, qui invite ses utilisateurs à supprimer l’application s’ils ne souhaitent pas adhérer aux nouvelles conditions, jugées trop intrusives. Par ailleurs, les utilisateurs qui refusent ces nouvelles conditions ne pourront plus accéder à leur compte à partir du 8 février.

Une erreur du goût de Signal et Telegram
« 25 millions d’utilisateurs ont rejoint la messagerie sécurisée Telegram lors des dernières 72 heures », a annoncé, mardi, son fondateur russe, Pavel Dourov. Une migration qui permet actuellement à Telegram de compter 500 millions d’utilisateurs actifs. Pour Dourov, cette vague d’inscription, subite comme d’autres qui l’ont précédée, s’explique par « les sept années d’expérience de son application, en matière de protection de la vie privée des utilisateurs ».

Le milliardaire de 36 ans poursuit que « les gens prennent conscience d’être pris en otage par des monopoles technologiques et ne veulent plus échanger leur vie privée contre des services gratuits ».

Une deuxième application a également connu un grand nombre d’inscriptions depuis l’annonce de WhatsApp. L’application Signal est la plus téléchargée sur les plateformes Apple Store et Google Play dans plusieurs pays depuis la fin de semaine dernière. 

Appuyée par l’emblématique patron de Tesla, Elon Musk, qui a publié le 7 janvier « Use Signal » sur son Twitter, l’application, développée par une fondation américaine à but non lucratif, caracole en tête des téléchargements en Inde, en Allemagne, en France, ou encore à Hong Kong.

Si bien que l’afflux de nouvelles connexions a provoqué certains problèmes techniques entre jeudi et vendredi. « Les codes de vérification sont actuellement retardés (...) parce que plusieurs nouvelles personnes tentent de rejoindre Signal actuellement », avait expliqué l’entreprise.

Nabil LAAROUSSI

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Août 2021 - 17:04 Emmanuel Macron : Après président, influenceur