Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

La coalition du tarse ou « les fausses entorses » de l’enfant

Santé


Rédigé par Zakaria CHIHAB le Dimanche 17 Janvier 2021



La coalition du tarse ou « les fausses entorses » de l’enfant
Un lien anormal entre deux os ou plus situés à l’arrière du pied, la coalition du tarse peut être à l’origine d’une douleur, d’une raideur et affecter les activités quotidiennes, surtout chez les enfants.  

Dans la plupart des cas, la coalition tarsienne est causée par une mutation génétique qui perturbe le développement prénatal normal des os du pied. Moins fréquemment, la maladie a été associée à des infections, des blessures ou de l’arthrose.

On reconnaît cette condition lorsque les os de votre enfant commencent à mûrir et s’ossifier - généralement entre 9 et 16 ans - à partir d’une douleur et une raideur du pied et de la cheville, en particulier lorsque votre enfant marche ou se tient debout.

L’enfant peut aussi avoir un pied plat et rigide, ce qui peut rendre la marche plus difficile ou boiteuse.

Certains enfants ne ressentent aucun symptôme durant leur enfance, mais peuvent développer des symptômes ou des douleurs plus tard.

Les médecins peuvent vous recommander un ou plusieurs traitements non chirurgicaux : les semelles de chaussures et autres prothèses peuvent aider à repartir le poids de votre enfant, à stabiliser son pied, limiter le mouvement au niveau de l’articulation et soulager la douleur.

La kinésithérapie intervient sous forme d’exercices d’étirement : des exercices d’amplitude articulaire, des massages et autres traitements peuvent améliorer la flexibilité et la stabilité de votre enfant. Votre enfant doit arrêter, de trois à six mois, toutes les activités à fort impact comme courir et sauter afin de laisser à son corps le temps de récupérer.

Zakaria CHIHAB, Kinésithérapeute – Physiothérapeute