Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La Sierra Leone ouvrira lundi prochain un Consulat à Dakhla


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 26 Août 2021

La Sierra Leone rejoint les pays africains ayant ouvert des représentations consulaires dans le Sahara. En visite au Maroc, le chef de la diplomatie sierra-léonaise a annoncé l’ouverture prochaine d’un Consulat à Dakhla, tout en soutenant le projet de Gazoduc Maroc-Nigéria. Détails.




Les victoires diplomatiques du Maroc continuent dans le dossier du Sahara, après le Sénégal, la Guinée Equatoriale et Dakhla, la Sierra Leone emboîte le pas aux nombreux pays africains, ayant ouvert des représentations consulaires dans les provinces du Sud, en annonçant, à son tour, l’ouverture d’un Consulat à Dakhla. L’annonce a été faite, ce jeudi, lors de la visite du ministre des Affaires étrangères David J. Francis, qui s'est entretenu avec son homologue marocain Nasser Bourita. 

"Au regard des relations distinguées liant nos deux pays, la Sierra Leone va procéder à l'ouverture officielle d'une ambassade à Rabat et d'un consulat général à Dakhla", a-t-il déclaré lors de la conférence de presse, ajoutant catégoriquement que "le Sahara est un territoire sous la souveraineté du Maroc". 

En plus du Consulat, M. Francis a annoncé également que son pays ouvrira prochainement une ambassade à Rabat, traduisant ainsi la volonté du Sierra Leone de renforcer les relations avec le Maroc. 
À l'occasion de la visite de David Francis, les deux parties ont signé une feuille de route de la coopération entre le Maroc et la Sierra-Leone dans le but de consolider les relations bilatérales dans plusieurs domaines. Les relations bilatérales ont connu un élan sans précédent au cours de ces dernières années. Rappelons, à ce titre, que ce pays anglophone d’Afrique de l’ouest, voisin du Côte d’Ivoire, et qui fait partie de la CEDEAO, avait reconnu le Polisario en 1980 avant de retirer sa reconnaissance en 2003.

Freetown et Rabat ouvrent ainsi une nouvelle page dans leurs relations bilatérales, basée sur une coopération mutuellement bénéfique, sachant que les deux pays pourraient devenir membres d’une même zone économique en cas d'admission du Maroc à la CEDEAO, de façon définitive. Le Royaume avait obtenu un accord de principe de la part des Etats membres, pourtant l’adhésion dépend encore de plusieurs négociations techniques et juridiques. 

S'exprimant lors de la conférence de presse, David Francis, a exprimé le soutien de son pays au projet de Gazoduc devant relier le Nigeria et le Maroc. Un projet "bénéfique à son pays au même titre que les autres pays de la sous-région ouest-africaine", selon son expression.