L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Agora

La Monarchie, c’est la Démocratie

Il s’agit du système le plus stable du monde


Rédigé par Yassir LAHRACH le Samedi 5 Février 2022



Avec une mémorable vieille histoire de près de quatre siècles, la Dynastie Alaouite chérifienne a splendidement réussi à instaurer un climat de paix, de stabilité et de notoriété pendant des intervalles où le monde et ses régions contiguës et limitrophes étaient engloutis dans des tensions et crises, à la fois aigües et effilées.

Ouverture du commerce vers l’Occident, Ingénieux ralliement de tribus, Solennelle sortie du pays de la famine et de monstrueuses épidémies, Ancrage de fringantes empreintes culturelles et cultuelles fortement distinguées, Instauration d’une paix interreligieuse, durable dans le temps et dans l’espace, Fin accommodement entre tradition et contemporanéité, Modernisation à tous égards, Appui et Assistance démesurés aux voisins, les Sultans et Rois Alaouites ont été, chacun à sa manière, l’essence, voire même le principal ciment de la conception, du dessin et de l’édification d’un Maroc avant-gardiste, stable et développé, élevant le Royaume du Maroc, pendant différentes étapes historiques, dans des positionnements, constamment privilégiés, sur tous les plans, tant universel, continental que régional.

Aussi, est-il important de rappeler, à travers l’Histoire du Maroc, qu’« Imarat Al Mouminine », vaillamment vénérée par les Rois de la Dynastie Alaouite, s’est toujours résolument imposée. C’est ainsi d’ailleurs que Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le Glorifie, en tant qu’Amir Al Mouminine, poursuit, majestueusement, cette noble mission, en toute responsabilité, avec honneur et engagement absolus, veillant à préserver la religion et à défendre les sacralités de l’Islam et des Musulmans. Il n’en demeure pas moins non plus que la paix interreligieuse a également figuré au cœur des visions lucides et clairvoyantes de l’ensemble des Monarques Alaouites qui ont toujours favorisé l’instauration d’un dialogue permanent entre Musulmans, Juifs et Chrétiens, allant même défendre, démesurément, leurs causes et assurer leur protection sans faille.

Ci-après quelques extraits du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, prononcé, le 30 Mars 2019, à l’occasion de la visite officielle de Sa Sainteté le Pape François, illustrant ainsi l’implication sans limite de Son Auguste Souverain, dans la garantie d’une paix mondiale : « Les trois religions abrahamiques existent pour s’ouvrir l’une à l’autre et pour se connaitre afin de lutter contre le radicalisme par la co-connaissance, qui permettra de relever les défis du présent à travers l’éducation... Nous, Roi du Maroc, Amir Al Mouminine, Nous Nous portons Garant du libre exercice des cultes. Nous sommes le Commandeur de tous les croyants ».

 

Des Souverains qui se distinguent vaillamment…


Mohammed VI, un Roi exceptionnel 1999 – et encore pour de longues décennies…

Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le Glorifie, Commandeur des croyants (Amir Al Mouminine), Chef Suprême et Chef d'Etat-major Général des Forces Armées Royales, poursuit, sagement et sûrement, la broderie de ses vénérés aïeux, grands-parents et arrières grands-parents que Dieu repose leur âme en paix, pour apporter au Royaume, de rares pierres précieuses, brillamment ciselées, assorties d’un habillement, noblement cousu, élevant le Maroc au rang de véritable puissance régionale et africaine, libre et maître de ses décisions.
 
Célébrant d’ici les trois prochaines années son quart de siècle de règne, l’Auguste Souverain a fait du Maroc une puissance incontestée à tous les niveaux, malgré un despotique printemps arabe, une sévère crise systémique en 2008, un immuable terrorisme transnational, de fortes tensions régionales avoisinantes, un contexte géopolitique en pleine mouvance et une incroyable pandémie invariable et persistante, pouvant ainsi surmonter, en toute facilité, les congestions les plus délicates.
 
Un Monarque d’exception, bon père de familles marocaine et africaine, qui œuvre, inlassablement, pour le raffermissement des valeurs de paix, d’harmonie et de respect de la diversité et de l’ouverture culturelle et religieuse, à l’échelle planétaire.
 
Un Roi unique qui fait perdurer le règne du Grand Souverain Hassan II que Dieu repose son âme en paix.


 

Le vénéré Roi Hassan II
1961-1999
 
Puisque c’est de ce formidable Souverain qu’il s’agit, remontons l’Histoire : La sage Déclaration de feu S.M.  Hassan II, que Dieu repose son âme en paix, prononcée à l’occasion de la mise en œuvre de la première Constitution de 1962, en dit long, dont ci-après un extrait : « Ce projet, je l’ai voulu conforme aux principes religieux de l’Islam, inspiré de nos traditions et de nos mœurs, et aussi adapté aux exigences de notre temps, et faisant participer le Peuple à la gestion des affaires de l’Etat ».
 
Subtil et maître politicien, remarquable diplomate chevronné, ce grand Monarque hors pair a initié, avec grand génie, un événement exceptionnel qu’est la Marche Verte, à laquelle personne ne s’y attendait. C’est ainsi que son mémorable Discours du 16 octobre 1975 marquera, à jamais, l’Histoire de l’humanité, soulignant, de manière habile et perspicace, que : « Le monde entier a reconnu que le Sahara était le nôtre, depuis très longtemps, le monde entier a reconnu qu’il existait des liens entre le Maroc et le Sahara, qui n’ont été altérés que par le colonisateur (…) Il ne nous reste donc qu’à entreprendre une marche pacifique du Nord au Sud (…) pour nous rendre au Sahara et renouer avec nos frères ».
 
Grand Souverain ayant réussi à parachever l’intégrité territoriale du Royaume, avec la récupération du Sahara marocain et dirigeant avec une main de fer le Maroc pendant 38 ans, feu Hassan II est réputé être « le Monarque constitutionnel de Droit Divin », comme le surnommait l’historien Michel Abitbol, dans son ouvrage « Histoire du Maroc ». L’illustre Roi Feu S.M. Hassan II fût également qualifié de « Génie de la modération », une appellation, retenue comme titre d’un ouvrage dans lequel l’éminent reporter, Éric Laurent, reproduisit les ingénieuses réflexions du Commandeur des Croyants, portant sur tous les aspects de l’Islam, à l’épreuve des défis et des conflits contemporains.


 

Le Roi Mohammed V, père de la Nation
1927-1961

Feu S.M. Mohammed V que Dieu ait son âme en sa sainte miséricorde fût baptisé artisan de l’indépendance, en libérant le Royaume des mains du colonisateur, et ce, après avoir été forcé à l'exil et embarqué dans un avion à destination de la Corse puis de Madagascar. A l’exemple de tous les Sultans et Monarques, S.M. Mohammed V n’a pas manqué non plus de préserver et d’intensifier, de manière pérenne, la force des liens indéfectibles qui unissent la Monarchie à son peuple, en rappelant, chaque fois que l’occasion se présente, cette communion de sentiments et cette extraordinaire affection qui les ancrent.
 
D’ailleurs, l’Auguste Souverain s’était, fermement, opposé à l'application à l'égard des Juifs marocains de la législation antisémite du gouvernement de Vichy. A vrai dire, les Rois de la Dynastie Alaouite, tout au long des siècles, ont, constamment, protégé leurs sujets juifs, même dans les périodes les plus extrêmement sombres.


 

Moulay Slimane, le Sultan soufi
1790-1822
 
Après une délicate péripétie d’épidémie de peste, le Sultan Moulay Sliman, que Dieu repose son âme en paix, l’homme des lumières, est considéré comme l’un des principaux précurseurs de l’identité du pays, en consacrant la civilisation marocaine pour fasciner, considérablement, les voyageurs et expatriés de Tanger. Ce Sultan, grand Alem d’ailleurs, fervent défenseur des Droits de l’Homme a, soigneusement, aboli l’esclavage au Royaume et infléchi, parallèlement, sa politique navale, en interdisant la piraterie et la capture des chrétiens.
 
Ce grand Aventurier, avec au bas mot 15.000 kilomètres parcourus, a su refaire naitre une solide alliance avec, notamment, les Etats-Unis d’Amérique, la France et l’empire ottoman. Il a aussi approfondi ses connaissances soufies, en recevant Cheikh Sidi Ahmed Tijani, en lui offrant une demeure digne de son rang, connue actuellement sous l’appellation de Dar Lamraya à Fès, laquelle a été, récemment, restaurée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le Préserve.


 

Moulay Ismail, le Sultan stratège
1672-1727
 
Avec un long règne de 55 ans, comparativement à celui de Louis XIV, le Sultan Moulay Ismail, Que Dieu repose son âme en paix, bâtit le makhzen, professionnalise ses troupes et réussit à préserver la puissance de son empire, grâce, notamment, à ses intrinsèques qualités d’érudit, Stratège, militaire, de financier hors pair, mais aussi de fin Diplomate et d’habile négociateur, s’ouvrant, majestueusement, sur le reste du monde. Enflammé par une énorme foi, ce Souverain n'eut de cesse d'unifier son pays, alors subdivisé en plusieurs tribus, jetant les piliers du Maroc moderne.
 
Finalement, restons à l’écoute des pans de cette Histoire car celle-ci est longue et les Sultans chérifiens en disent bien plus.


 

Le talent de la Dynastie Alaouite dans la garantie de l’Unité et de l’Intégrité nationales
 
Comme le soulignait le Prix Nobel de médecine, Jacques Monod, dans son essai intitulé « le Hasard et la Nécessité », la science a pu déchiffrer à la fois la haute conservation des structures vivantes au moyen de l’ADN1 , une molécule hypercomplexe, présente dans toutes les cellules de l’être humain et contenant toutes les informations indispensables au développement et au fonctionnement du corps, avec la perpétuelle invention de voies nouvelles, et ce, par le seul fait du Hasard.
 
Par analogie à cette chatoyante explication scientifique, il est clair que :

- la Monarchie, en tant que Code génétique, reste une véritable et impérieuse Nécessité dans la mesure où elle participe, intégralement, au développement et à l’émancipation d’un solide édifice constitutionnel, conforme aux principes démocratiques et déontologiques.

- la composition ou la continuité du Gouvernement, des partis politiques ou encore des tribus, comparativement, à un corps humain, où ses circuits neuronaux et artères, relèvent, dans une large mesure, du simple Hasard.
 
En vain, le principal secret de la durabilité, de la stabilité et de la maturité de l’Etat n’est autre que la Royauté qui joue un rôle unique, prépondérant, incontournable et inaliénable. Le fidèle attachement des Marocains, mais aussi de plusieurs peuples arabes et européens, à la Monarchie de manière générale est une Nécessité absolue et nullement un pur Hasard, ce qui s’explique par la stabilité de ces systèmes-là et de leurs peuples.
 
La Monarchie et rien d’autre : Vive le Roi, Vive le Maroc de la continuité, de la pluralité et l’unicité de ses tribus.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Novembre 2022 - 11:55 ELUCUBRATION D’UN ALFICIONADO






🔴 Top News