Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La Guinée réaffirme son soutien indéfectible à la marocanité du Sahara


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 19 Mars 2021

En marge de sa visite officielle au Maroc, le ministre des Affaires étrangères de la République de Guinée a réitéré le soutien de son pays au Maroc dans le dossier du Sahara.




Porteur d’un message du président Alpha Condé à SM le Roi Mohamed VI, le nouveau chef de la diplomatie guinéenne Ibrahima Khalil Kaba a exprimé le soutien permanent de son pays à la marocanité du Sahara dans les instances régionales et internationales. Lors d’une conférence de presse en marge de sa rencontre avec le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération africaine Nasser Bourita, M. Kaba a souligné l’excellence des relations historiques qui réunissent le Maroc et la Guinée, rappelant que le Royaume a toujours été aux côtés de Konakry même durant les pires moments de la pandémie du Covid-19. « Le Maroc était toujours là pour nous », a-t-il confié, exprimant les remerciements de son pays à SM le Roi Mohamed VI pour avoir maintenu l’ouverture des frontières pour le cheminement des aides humanitaires destinées à la lutte contre la covid-19.

De son côté, le ministre des AE Nasser Bourita s’est félicité du niveau de la coopération entre les deux pays frères, précisant que les deux visites royales en 2014 et en 2017 ont créé une dynamique nouvelle dans les relations bilatérales, renforcée par les six visites du président de la Guinée à notre pays.  En outre, le chef de la diplomatie marocaine a souligné la forte implication du président guinéen en faveur du retour du Maroc à l’Union Africaine en 2017.

Lors de leur rencontre, les deux responsables ont convenu de travailler davantage pour la concrétisation d’un ensemble d’accords signés lors des visites royales en Guinée. Ils ont également résolu d’accélérer le partenariat dans le domaine de la formation. Une volonté concrétisée par la signature d’un accord entre le Centre de formation diplomatique de Guinée et l’Académie Marocaine des études diplomatique (AMED). A cet égard, Nasser Bourita a rappelé qu’environ 5000 étudiants guinéens sont formés au Maroc, grâce aux bourses dont le nombre a augmenté de 270 bourses par an.

D’autres questions régionales ont été discutées durant les entretiens, à savoir la situation au Sahel et en Afrique de l’Ouest, en plus du dossier du Sahara. S’agissant du communiqué hostile du Conseil de la Paix et de la Sécurité de l’UA sanctionnant les travaux de la réunion du 9 mars, jugé partial sur la question du Sahara, Nasser Bourita a indiqué que le Maroc n’est ni intéressé ni concerné par les conclusions de cette réunion, qui sont « le fruit de manœuvres de quelques pays hostiles au Maroc ».  

M. Bourita a rappelé dans ce sens que le rôle de la Troïka de l’Union Africaine se limite à soutenir les efforts des Nations Unies, sachant que le dossier du Sahara demeure soumis exclusivement  à la compétence du Conseil de Sécurité.