Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

La Grèce annonce un confinement partiel à partir de mardi


Rédigé par La rédaction avec AFP le Samedi 31 Octobre 2020

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé un confinement partiel à partir de mardi pour combattre la deuxième vague du Covid-19 avec un couvre-feu nocturne et la fermeture pendant un mois des bars, restaurants, lieux d'attraction et salles de sport.



"Ce n'est pas un confinement comme en printemps", a assuré le chef du gouvernement lors d'un message télévisé à la nation samedi.

Contrairement au confinement en mars, les écoles, les hôtels, les salons de coiffures et les commerces de détails resteront ouverts à travers le pays, selon le Premier ministre.

Mais l'enseignement aux universités ne sera fait qu'à distance.

"Un confinement total nuirait à l'économie et la société", a souligné Kyriakos Mitsotakis faisant allusion aux répercussions économiques graves du confinement imposé en Grèce pendant six semaines en printemps.

"Le fonctionnement de tout lieu de restauration sera suspendu, à part la livraison de nourriture", a précisé le Premier ministre.

Les cinémas, musées, théâtres, clubs, bars et cafés seront également fermés dans les régions les plus touchées surtout dans la capitale grecque et à Théssalonique, deuxième ville dans le nord du pays, ainsi que dans d'autres régions qui sont dans "la zone de risque accru".

Ces mesures s'appliqueront à partir de 06H00 (04H00 GMT) mardi et la circulation sera interdite après minuit et jusqu'à 05H00 locales, a précisé Kyriakos Mitsotakis.

Il a souligné qu'"il fallait agir maintenant" vu l'augmentation du nombre de cas du nouveau coronavirus ces dernières semaines et pour que les unités des soins intensifs ne soient pas débordées.

C'est un plan qui va durer un mois pour "essayer de sauver les fêtes de Noël", a expliqué le Premier ministre.

Face à la recrudescence de l'épidémie, la Grèce avait instauré la semaine dernière un couvre-feu entre minuit et 05H00 pour deux semaines à Athènes et Thessalonique, les deux principales villes du pays touchées par le coronavirus et rassemblant presque la moitié de la population (10,9 millions de personnes).

"Le virus est en train de frapper par vagues", a souligné le Premier ministre.

Toujours moins affecté que ses partenaires européens, le pays compte au total plus de 37.000 cas depuis l'apparition de l'épidémie fin février, et déplore 620 morts. Plus d'une centaine de personnes sont actuellement en réanimation, leur âge moyen étant 65 ans, selon les services sanitaires.

  


Dans la même rubrique :
< >