Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

LNFP : Faudra-t-il alléger le protocole sanitaire et suivre l’exemple français ?


Rédigé par A. KITABRI le Mercredi 9 Septembre 2020



LNFP : Faudra-t-il alléger le protocole sanitaire et suivre l’exemple français ?
Une programmation constamment perturbée
-En raison de la multiplication des cas covidés au sein des clubs de la Botola Pro D1 et D2, la programmation des journées a été perturbée. Plusieurs reports ont été enregistrés. 

Des journées sans dates !
La LNFP a dû mettre de côté les journées 27, 28, 29 et 30. Elles ne seront programmées qu’une fois tous les matchs en retard auront été joués. Cela dans le but de préserver l’esprit d’équité et de l’égalité des chances entre les différents clubs en compétition.

La Covid-19 de plus en plus menaçante !
-Toutefois, même cette énième remise à jour reste toujours sous la menace de la Covid-19. Une Covid-19 de plus en plus présente et menaçante. 

La solution « Française » ?
Notre LNFP ne devra-t-elle pas introduire de nouvelles modifications au niveau du protocole sanitaire de façon à enregistrer le minimum de reports et, par conséquent, éviter de perturber sa programmation ? 

-L’exemple très récent de la Ligue Professionnelle Française (LPF) peut être pris comme modèle : Ayant enregistré une série de reports et prévoyant d’autres, la LPF vient d’assouplir son protocole anti Covid-19.

De quoi s’agit-il ?
Vendredi dernier, le conseil d’administration de la LFP, après concertation avec les autorités a pris la décision suivante :
«Désormais, les rencontres seront maintenues tant que 20 joueurs (dont un gardien) sur un effectif de 30 joueurs seront testés négatifs».
La Ligue française a demandé aux clubs de fournir de façon urgente une liste de 30 joueurs éligibles.

Plus de visibilité et de certitude !
Au cas où notre LNFP adopterait une pareille modification dans son protocole sanitaire, elle aurait plus de visibilité et de certitude quant au respect de son planning. Pour revenir à l’exemple français, grâce à ce changement, le match Lens/PSG et le classico PSG/OM prévus respectivement les 10 et 13 septembre devraient donc se dérouler malgré le nombre élevé des joueurs parisiens contaminés (6 joueurs). Si nos clubs respectent les gestes barrières, les consignes organisationnelles anti Covid-19 ainsi que le respect de l’isolement de l’ensemble des intervenants jusqu’à la fin de la compétition et si notre LNFP adopte l’exemple français, il y aura plus de certitude et plus de visibilité malgré la menace covidienne plus persistante voire plus montante ces derniers jours. La LNFP devra revoir son protocole sanitaire en étroite concertation avec les autorités pour qu’il n’y ait plus de cafouillage sinon elle aura du mal pour boucler la saison 2019-2020.