Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

L’olympe se vide des dieux du journalisme

Mort de Jean Daniel


Rédigé par la rédaction le Samedi 22 Février 2020



L’olympe se vide des dieux du journalisme
Jean Daniel, dont le destin se confond avec celui de la presse française et internationale, est le dernier journaliste à avoir interviewé le défunt Roi Hassan II, deux semaines avant sa disparition en 1999. Il vient de tirer sa révérence, à l’âge de 99 ans.
 
Le journaliste au long cours, fondateur du Nouvel Obs, l’ami des rois, présidents, révolutionnaires et penseurs du 20ème siècle, aura marqué la profession par ses scoops, ses analyses qui en font un témoin de son époque à nul autre pareil.
 
Ami intime d’Albert Camus, Jean-Paul Sartre, Michel Foucault ou encore Claude Lévi-Strauss, Jean Daniel a fréquenté, professionnellement, les personnalités les plus éminentes de son siècle. De Gaulle, François Mitterrand, Shimon Peres ou encore J.F. Kennedy figurent ainsi sur son tableau de chasse des personnalités interviewées. Sa capacité à nouer des liens de proximité avec les puissants du monde lui vaut même d’être chargé par JFK de transmettre un message à Fidel Castro. Il apprendra, par la suite, la mort du Président américain alors qu’il était en compagnie du leader Maximo à La Havane. 
 
Tel était Jean Daniel, toujours là où il faut avec les personnes qu’il faut. Ce fut ainsi le cas lors de l’une de ses entrevues avec Boumediène au moment même où Hassan II rendait publique son intention d’organiser la Marche Verte. « Là, le visage de Boumediène s’est métamorphosé. Un mélange de sourire nerveux et de fureur crispait son visage… après, ce n’était qu’un torrent d’invectives à un niveau insoutenable de grossièreté, d’obscénité, de vulgarité», décrit Jean Daniel dans ses Mémoires. 

  


Dans la même rubrique :
< >