Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’industrie des smartphones en chute libre


Rédigé par Saad Jafri le Samedi 21 Mars 2020

Le marché mondial des smartphones connait la plus forte chute de son histoire. Une production très basse, mais les achats encore plus. Dans cette conjoncture de crise, le Maroc n’échappe pas à la règle.



Il faut le dire, la crise du coronavirus est historique, non seulement par l'ampleur de la menace, mais aussi par les conséquences qu'elle engendre sur le plan économique. Aucun secteur, n’est aujourd’hui à l’abri de la crise, et le marché des nouvelles technologies n’échappe pas à la règle. Selon Strategy Analytics, firme spécialisée dans l’étude de marché, les livraisons de smartphones ont connu un plongeon historique le mois dernier alors que le Coronavirus a perturbé l'offre et la demande. Les livraisons mondiales de smartphones sont tombées à 61,8 millions en février, soit une baisse de 38% par rapport au même mois un an plus tôt. «Février 2020 a vu la plus forte chute de l'histoire du marché mondial des smartphones», a déclaré, hier vendredi,  le directeur exécutif de Strategy Analytics, ajoutant que c'est une période que l'industrie des smartphones voudra oublier.

Selon la même source, cette chute est d’un côté dû à la baisse de la capacité de production (principalement en Chine), d’un autre côté, de nombreux consommateurs n'ont pas pu ou n'ont pas voulu visiter les magasins de détail et acheter de nouveaux appareils. Ceci dit, malgré les signes de reprise en Chine, Strategy Analytics s’est montré pessimiste vis-à-vis de l’évolution des livraisons des smartphones pour le mois de mars. 

Les leaders mondiaux font un « break »

Dès la mi-février, Apple avait prévenu qu'elle n'atteindrait pas ses objectifs de ventes ce trimestre, à cause de l'épidémie, mentionnant alors des difficultés d'approvisionnement et la baisse de la demande chinoise. Apple a rouvert ses 42 boutiques en Chine, mais fermé tous ses magasins dans le reste du monde jusqu'au 27 mars. Samsung, a également été contraint de suspendre plusieurs fois ses opérations dans son usine de Gumi, à 200 km au sud-est de Séoul, en raison du cas de coronavirus au sein de ses employés.

Le Maroc n’échappe pas à la règle

«Des centaines de millions de consommateurs sont en Lock down, incapables ou réticents à acheter de nouveaux appareils» a indiqué Strategy Analytics. En effet, au Maroc suite au confinement annoncé par le ministère de l’Intérieur, plusieurs vendeurs ont décidé de fermer. «Déjà, avant même l’annonce de restriction de la circulation, je ne vendais plus rien », nous confie le propriétaire d’une petite échoppe de matériels électroniques à Rabat, ajoutant que la dernière chose à laquelle penserait le Marocain maintenant serait un nouveau téléphone portable. À Casablanca, où se trouve le plus grands « souk » des nouvelles technologies au Maroc « Derb Ghallef », la situation est identique et l’ambiance maussade. Avant même que les autorités locales n’annoncent lundi dernier la fermeture de certains magasins, les ventes de téléphones étaient déjà en baisse. «Depuis la première annonce du coronavirus, nos ventes ont beaucoup baissé», nous déclare un vendeur de smartphones à Derb Ghallef. Il ajoute que de toutes les façons, plusieurs magasins ont du fermer car ils ne pouvaient plus s’approvisionner en smartphones.

Pour remonter la pente, l'industrie des smartphones devra travailler plus dur que jamais pour augmenter les ventes dans les prochaines semaines, en s’appuyant en particulier sur les ventes flash en ligne et de généreuses remises sur le « bundling » avec des produits chauds.
 
Saad Jafri

  


Dans la même rubrique :
< >