Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’association Insaf au secours des démunis


Rédigé par S.J le Dimanche 12 Avril 2020

En coordination avec les autorités locales, l’association Insaf a organisé une campagne de solidarité pour aider les ménages démunis durement fouettés par la crise sanitaire.



Depuis le début de la crise sanitaire, l’association Insaf s’est vite mobilisée pour aider les ménages démunis durement touchées par le Coronavirus, notamment dans les zones montagneuses de la province d’Al Haouz. « Face à la conjoncture exceptionnelle et imprévisible imposée par la crise sanitaire actuelle liée à la pandémie COVID-19, beaucoup se voient privés de leur travail et se retrouvent sans le moindre revenu pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles », souligne l’association sur son mur Facebook.

Dans ce cadre, les livraisons d'urgence partent dans des hameaux isolés de la région de l'Atlas où vivent des familles précipitées dans la misère à cause des effets de la crise sanitaire, doublée d'une grande sècheresse cette année. L’association ambitionne d’aider près de 300 familles précaires, dont des familles monoparentales portées par des mères, dans les communes rurales de Talat N’yaaqoub et Imintanout de la province d’Al Haouz, touchées de plein fouet par la crise.

En ces temps de crise, Omar Saâdoun, chargé du programme sur le travail des mineures à l’association, s'est récemment reconverti en livreur de colis. Il inclut dans ses tournées des foyers en détresse, identifiés par les autorités locales. Car, « avec le confinement, certains n'ont plus de quoi vivre », prévient-il.

À Casablanca, Insaf aide les mères célibataires

Même dans la capitale économiques, la fourgonnette de l'association Insaf opère en mode commando dans les rues, pour distribuer des aides alimentaires aux mères célibataires. Déjà fragile, cette population est plongée dans la détresse par la paralysie économique. Les bénéficiaires sont prévenues quelques minutes à l'avance par téléphone, rendez-vous est pris dans une rue, près de leur domicile. La fourgonnette s'arrête en trombe, les sacs sont déchargés en vitesse. « Merci ! », murmure Habiba, mère célibataire, avant de disparaître dans une ruelle, chargée de ses deux gros sacs de provisions.

« L'épidémie touche tout le monde, mais les mères célibataires sont les plus vulnérables. Leurs familles les rejettent et elles doivent se débrouiller seules avec leur bébé, sans aucun soutien », explique Meriem Othmani, présidente de l’association. « Beaucoup vivent des petits boulots dans la coiffure, le ménage, l'industrie textile ou la restauration, elles se retrouvent privées de ressources, sans filet de sécurité », détaille Latifa Ouazahrou, responsable du pôle mère-enfant de Insaf. Certaines ne peuvent même plus acheter du lait pour leur bébé et c'est très important de leur apporter des denrées de première nécessité, souligne-t-elle.

Pour répondre à l'urgence, l'association a dû appeler à la rescousse les donateurs habituels et collecter de nouveaux fonds. Le parking de son siège a été transformé en "plateforme logistique" de stockage et de chargement. Ses salariés se relaient par équipe dans une grande salle habituellement utilisée comme cuisine pour préparer à la chaîne les sacs composés de semoule, lentilles, pâtes, riz, huile, thé, farine, savons et produits sanitaires. Avec en prime un prospectus sur les gestes barrières face au virus.


(Avec AFP) 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Juin 2020 - 19:22 Club Moving : les clients sont révoltés