Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’arrivée massive des Israéliens : une aubaine pour la saison estivale


Rédigé par Siham MDIJI le Lundi 26 Juillet 2021

Le lancement de la première ligne commerciale entre le Maroc et Israël ne peut qu’apporter un brin d’espoir au secteur du tourisme, touché de plein fouet par la crise sanitaire. Eclairage.



Quelques mois après l’annonce du lancement des liaisons aériennes entre les Etats marocain et hébreux, les deux premiers vols commerciaux reliant directement Tel-Aviv à Marrakech se sont posés, dimanche 25 juillet, sur le tarmac de l’Aéroport international Marrakech- Ménara, avec à leur bord des touristes israéliens. Un moment jugé «historique » par ceux désireux à la fois de découvrir le Royaume et de renouer avec la terre de leurs ancêtres.

A cette occasion, l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a procédé à la signature d’un mémorandum d’entente avec la compagnie aérienne porte-drapeau « El Al », définissant le cadre de la promotion de la destination Maroc en marketing conjoint. Objectif : mettre en relation les professionnels marocains et israéliens à Marrakech et à Essaouira pour générer des retombées commerciales et médiatiques concernant la destination Maroc.

« Nous avons également procédé à la signature d’un mémorandum d’entente sur une coopération commerciale entre l’ONMT et « El Al », qui va aider à promouvoir la visibilité du Maroc en Israël et développer la connectivité aérienne entre les deux pays », a indiqué Adel El Fakir, Directeur Général de l’ONMT.

Marché israélien : fort potentiel pour le Maroc

Le tourisme revêt une grande importance pour le Maroc puisqu’à côté des transferts des Marocains résidant à l’étranger, il contribue à hauteur de 7% au Produit Intérieur Brut (PIB). C’est un secteur qui crée des emplois et contribue au développement des entreprises locales en générant des flux importants de devises, etc.

Concernant Israël, l’ONMT a fait savoir qu’avec une diaspora marocaine estimée à 800.000 personnes, le marché israélien représente un fort potentiel pour la destination Maroc. La même source a souligné qu’actuellement entre 50.000 à 80.000 Israéliens visitent annuellement le Royaume, précisant que ce chiffre est amené à croître avec la multiplication des liaisons aériennes entre les deux pays, a-t-il noté.

L’ONMT a ajouté que quelque 200.000 visiteurs israéliens pourraient être attendus dès la première année sur les différents segments : tourisme familial ou religieux, tourisme de loisirs, voyage d’affaires et MICE (Meetings, Incentives, Congrès, Événementiel), chose qui ne peut qu’apporter un gain touristique au Royaume.

Un constat partagé par la Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF) qui, dans sa note de conjoncture de juillet, s’est montrée optimiste pour le reste de l’année 2021 suite à l’amélioration de la situation épidémiologique dans de nombreux pays exportateurs de touristes, notamment en Israël, l’un des pays les plus avancés au monde en matière de vaccination.

A rappeler que même avant la reprise des relations diplomatiques maroco-israéliennes, le Royaume a toujours été une terre de prédilection pour les juifs, venant d’un peu partout du monde, essentiellement pour le recueillement et les rituels. En effet, certains juifs d’origine marocaine se rendent à différentes villes du Royaume, à savoir Ouezzane, Meknès, Safi, Essaouira, etc., pour célébrer des événements religieux dans le cadre des festivités de la  «Hiloula ».
 
Siham MDIJI