Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’ambassadeur du Maroc à Rome expose les opportunités d'investissement dans le pays


Rédigé par La rédaction avec MAP le Mardi 11 Mai 2021

​Les opportunités d’investissement au Maroc ont été au centre d'un webinaire organisé par l’ambassade du Maroc en Italie, la présidence de la région autonome de la Frioul-Vénétie Julienne et la Confédération générale de l'industrie italienne (Confindustria) de la même région.



Intervenant lors de cette rencontre, tenue lundi, l’ambassadeur du Maroc à Rome, Youssef Balla, a salué l’excellence des relations liant le Royaume et l’Italie et mis en avant les progrès réalisés par le Maroc dans plusieurs domaines au cours des deux dernières décennies, fruit de la politique des grands chantiers et des réformes structurelles et multisectorielles qui ont été engagées, notamment dans la sphère économique, sociale et politique.
 
«L’amélioration des performances de l’économie marocaine, le classement du Maroc dans le rapport de la Banque mondiale (Doing Business), l’assouplissement des procédures liées à l’investissement, l’établissement d’un climat d'affaires stimulant et favorable aux projets créant de la richesse et des emplois et le statut du Maroc en tant que hub-régional aux portes de l’Europe sont autant d’atouts qui distinguent le Royaume», a souligné M. Balla.
 
Pour sa part, le Vice-Président de la région Frioulane, Riccardo Riccardi, a souligné que le Maroc est un "partenaire clé" pour l’Italie et l’Europe, et un allié en Afrique, plaidant pour une forte impulsion à la coopération avec le Royaume, à plusieurs niveaux, notamment dans l’enseignement supérieur à travers des projets de recherche scientifique entre les universités de Trieste et d’Udine (Top 3 des universités de l’enseignement supérieur italien) et les universités de Rabat et de Tanger.
 
Le Président de la Confindustria Alto Adriatique (Patronat de la Région Frioulane), Michelangelo Agrusti, a, de son côté, mis en avant la stabilité politique dont jouit le Maroc et les réformes en cours, qui offrent un climat d’investissement idoine et exprimé son intention de programmer une mission économique des hommes d’affaires italiens au Maroc dans les prochains mois.
 
Quant au président de l'autorité portuaire des ports de la mer Adriatique orientale de Trieste et Monfalcone, Zeno D’Agostino, il a plaidé en faveur d’un partenariat entre le port de Tanger-Med et le port de Trieste (1er port de Fret en Italie en 2017) ainsi qu’en faveur de l’échange de bonnes pratiques, notamment en ce qui concerne le modèle des zones franches industrielles d’exportation au Maroc.
 
Pour rappel, la région de Frioulane a été identifiée parmi les cinq régions italiennes jouissant d’une autonomie à statut spécial, au niveau administratif, législatif et financier.
 
Dans ce sens, en plus de l’aspect politique, cette région est considérée parmi l’un des principaux moteurs de croissance économique de l’Italie, avec un PIB local qui avoisine les 40 milliards d’euros, une forte industrie, un secteur tertiaire performant et une industrie touristique basée sur les stations balnéaires et alpines.

  


Dans la même rubrique :
< >