Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’Ukraine rassure le Maroc après le rappel de son ambassadrice à Rabat


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 1 Avril 2022

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine et des MRE, Nasser Bourita, s’est entretenu à nouveau avec son homologue ukrainien. Ce dernier a souligné l’excellence des relations bilatérales entre Rabat et Kiev. Une façon de rassurer le Royaume après le rappel de l’ambassadrice ukrainienne au Maroc par le président Zelensky. Celle-ci n’a pas réussi à obtenir le soutien du Maroc à l’Ukraine. Le Royaume est resté résolument neutre dans ce conflit qui divise le monde. Détails.




Le Chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourtia eu, ce vendredi, un nouvel entretien téléphonique avec son homologue ukrainien Dmytro Kuleba après leur dernier entretien le 22 mars. Cet appel, rappelons-le, a eu lieu le même jour où Bourita s’est entretenu avec le Chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov.
 
L’annonce a été faite par le ministre ukrainien qui a donné plus d'informations sur le contenu de son échange avec Nasser Bourita. « Entretien avec le MAE marocain Nasser Bourita. L'Ukraine et le Maroc entretiennent des relations bilatérales amicales et nous espérons les renforcer davantage dans tous les domaines, y compris la sécurité alimentaire, la relance du commerce et la coopération au sein des organisations internationales », a-t-il écrit sur son compte Twitter.


De son côté, l’Ambassade d’Ukraine au Maroc a publié également un bref compte rendu de cet entretien. « Le Maroc et l’Ukraine entretiennent des relations bilatérales amicales, espèrent de les renforcer davantage dans tous les domaines, y compris sécurité alimentaire, commerce et coopération aux organisations internationales », lit-on sur ce communiqué laconique.
 
Cet échange intervient peu de temps après le rappel de l’Ambassadrice ukrainienne au Maroc par le président Zelensky. Jugée inefficace, Oksana Vassilieva, a été rappelée en raison de son incapacité à « défendre les intérêts de son pays ». Il lui a été reproché de ne pas faire assez pour fléchir la position du Maroc qui est resté neutre dans sa prise de position sur le conflit en Ukraine.
 
Le nouveau contact entre les deux ministres vise à éviter tout malentendu sur le rappel de l’ambassadrice ukrainienne. Un acte qui ne trahit, semble-t-il, aucune animosité de Kiev vis-à-vis de Rabat qui a refusé d’autoriser l’envoi de volontaires pour combattre en Ukraine. En tout cas, la diplomatie ukrainienne tâche, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, à montrer que le rappel de l’ambassadrice ne nuit point aux relations entre les deux pays.

Rappelons que le Maroc n’a pas participé au vote de la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies qui a condamné l’opération militaire de la Russie. Le ministère des Affaires étrangères a publié ensuite un communiqué explicitant la position officielle du Maroc vis-à-vis du conflit qui agite la communauté internationale depuis le 24 février. Le Royaume s’est dit attaché au respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale des Etats et au non-recours à la force comme moyen de résolution des conflits internationaux. Des principes que prône la Charte des Nations unies.