Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

L'Opinion : Un parfum entêtant de reconfinement


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Jeudi 5 Novembre 2020


L'Opinion : Un parfum entêtant de reconfinement
Un parfum entêtant de reconfinement plane au-dessus de nos têtes depuis plusieurs jours, notamment après l’application de cette mesure dans presque tous les pays d’Europe et surtout en France que nos gouvernants ont souvent la fâcheuse manie de mimer.

Au lendemain du bilan funeste et record du mercredi 4 novembre où le Maroc a enregistré 5745 nouveaux cas de Coronavirus et 82 décès, cette impression est devenue une quasi-certitude pour beaucoup de Marocains.

Jeudi à Rabat, une rumeur persistante, et qui n’était pas encore avérée à l’heure où nous mettions sous presse, faisait état d’une réunion d’urgence entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI, d’une part, le chef du gouvernement Sâadeddine El Othmani, les ministres de l’Intérieur Abdelouafi Laftit et de la Santé, Khalid Aït Taleb, de l’autre. Selon la même rumeur, cette réunion serait annonciatrice d’un nouveau confinement rendu inévitable par l’emballement des chiffres de la pandémie.

En attendant la vérification de la véracité de cette rumeur ou non, mieux vaut se fier aux seuls faits. Ceux-ci nous disent que le Conseil de gouvernement organisé le même jour a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire décrété depuis plusieurs mois jusqu’au 10 décembre, comme cela était aisément prévisible.

Pour ce qui est du reconfinement et en dépit de l’état d’alerte rouge auquel nous sommes arrivés en termes de propagation de la pandémie, on le redira comme on l’avait déjà dit sur ces mêmes colonnes : le Maroc et les Marocains ne pourront pas supporter la facture économique d’une telle mesure.

A moins que nos décideurs ne décident autre chose et auquel cas nous leur souhaitons, comme nous nous souhaitons, bon courage pour la suite des événements, il ne nous reste comme alternatives que le respect des mesures barrières et le contrôle strict des déplacements intra et inter-villes via des barrages, ainsi que des mesures de couvre-feu ou de confinement alternatif.

Majd EL ATOUABI

  



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 16:34 L'Opinion : Evitons les erreurs du passé