Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

L'Opinion : Sciants délires d’un journaleux non-khashogien


Rédigé par Ahmed NAJI le Samedi 9 Mai 2020


L'Opinion : Sciants délires d’un journaleux non-khashogien
Après ses propos peu amènes sur le Maroc dans une vidéo qui a enflammé la Toile, il y a une semaine, voilà soudainement le journaleux saoudien Fahid Shamri se morfondre en plates excuses. S’en prendre aux Marocaines résidentes à l’étranger n’était pas vraiment une bonne idée. Là où certaines d’entre-elles exercent leurs compétences élevées, il ne se ferait même pas recruter garçon de course. Le journaleux s’est donc retrouvé objet de l’opprobre des internautes marocains, qu’il n’est pas conseillé de se mettre à dos. Qui s’y frotte, s’y pique ! Il peut déjà s’estimer heureux que les Marocains ne s’amusent pas avec des scies.

Dans sa dernière vidéo, ce pitoyable personnage se lamentait qu’il n’avait « aucune haine envers la société et le peuple marocains » (qu’est-ce qu’on s’en moque !). Il aurait même du respect pour les Marocains (la réciproque n’est pas vraie). La meilleure, c’est quand il invite nos corsaires de la Toile à cesser de le traîner dans la boue (ou sur un erg rocailleux ?), et ce, pour notre propre bien ! Les c*** ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît. Un drôle de zigoto que ce Fahid Shamri, qui appelle les pays arabes anciennement sous autorité ottomane, « pays aux chapeaux » (vive la fraternité arabe!). Il se prétend expert en économie, mais ne voit dans le secteur d’activités touristiques que prostitution (l’obsession, ça se soigne).

Il faut garder à l’esprit que ce pauvre malade est un homme de média, dont la tâche est d’informer ses compatriotes et les aider à se faire une image du monde environnant. Quelle influence peut avoir sur une opinion publique un esprit tordu ? « Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes » (Sourate Le Tonnerre, verset 11).

Ahmed NAJI

  



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 13:10 L'Opinion : Relance économique : rien de rassurant