L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

L'Opinion : Rupture, innovation… ou rien !


Rédigé par Siham MDIJI le Mardi 21 Décembre 2021



L'Opinion : Rupture, innovation… ou rien !
Les entreprises touristiques qui commençaient à peine à respirer après deux années sinistrées, à cause de la crise sanitaire, ont de nouveau le souffle coupé par les mesures adoptées pour endiguer la propagation du variant Omicron. Si les opérateurs tablaient sur les fêtes de fin d’année pour amortir un tant soit peu le choc sur leurs trésoreries, la suspension des vols vers le Royaume a été accompagnée par une annulation massive des réservations en provenance de l’étranger, érodant les espoirs des professionnels, déjà réduits en peau de chagrin.

C’est ainsi que les attentes de ces derniers dépassent désormais les quelque 2000 dirhams d’indemnités forfaitaires mensuelles pour les travailleurs déclarés à la CNSS. Car il faut se rendre à l’évidence que si la vitesse de propagation du nouvel « alien » Covid (bien plus rapide que les précédents) se confirme, la majorité frappante des pays européens, qui, d’ores et déjà, vivent au rythme de la cinquième vague, se confineraient en début janvier, et on repartirait pour un nouveau tour prolongé de mesures drastiques.

Ce sont ces mêmes hypothèses qui font que la mise en place d’un dispositif, nouveau, adapté aux récentes évolutions épidémiologiques n’est plus un luxe. Après tout, le nouvel Exécutif se veut innovateur et les campagnes électorales de ses composantes avaient comme pierre angulaire la rupture avec les pratiques et les erreurs du passé. Les premiers éléments de réflexion ont été dévoilés par la ministre de tutelle et s’avèrent prometteurs, comprenant la facilitation d’accès au financement bancaire, le soutien aux établissements via un fonds spécial, sans oublier les mesures dédiées aux transporteurs touristiques, dont les griefs sont innombrables.

Reste aussi la question du tourisme domestique - dont la croissance annuelle ne dépasse pas les 8% - qui a besoin d’un nouveau souffle et dont le développement passe nécessairement par la mise en place de mesures préférentielles pour les opérateurs afin qu’ils puissent adapter leurs offres au pouvoir d’achat des citoyens, notamment la classe moyenne, épine dorsale de tout tissu économique. C’est dire qu’une approche disruptive s’impose aujourd’hui plus que jamais.

 
Siham MDIJI



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Août 2022 - 16:07 Halte à l’abattage canin !






🔴 Top News