L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

L'Opinion : Pas de nouvelle, bonne nouvelle !


Rédigé par Saâd JAFRI le Jeudi 21 Avril 2022



L'Opinion : Pas de nouvelle, bonne nouvelle !
A chaque réunion du Conseil de Sécurité pour traiter le dossier du Sahara marocain, des positions polémiques sont prononcées, les prises de bec sont au rendez-vous et les clans se distinguent. Mais ce qu’il faut également suivre avec assiduité, c’est le brouhaha médiatique qui en découle.

«Chantage marocain », «ambiguïté américaine», «manipulation espagnole»… la machine de désinformation algérienne tourne à plein régime. Un déluge de contrevérités avec lequel le régime des généraux et ses portevoix essaient de calmer la bronca qui menace l’existence du pouvoir.

Sans surprises, le déroulement de la réunion - qui s’est tenue à huis clos - n’était pas au goût d’Alger. Premièrement, du fait que le plan de manipuler les membres du Conseil, en orchestrant, deux semaines avant leur assemblée, l’affaire accusant le Maroc d’assassinat de civils aux confins du Sahara, a fait pschitt. Car oui, malgré les manoeuvres, Staffan De Mistura tout comme les membres du Conseil de Sécurité, ne se sont pas arrêtés sur ce narratif «Made in El Mouradia».

La frustration algérienne émane également de la réaction positive de l’émissaire onusien quant à la nouvelle position espagnole qu’il qualifie de «claire». A cela s’ajoute la nouvelle tournée régionale que compte faire De Mistura après celle de janvier dernier, et qui ne peut qu’inquiéter Alger et ses créatures du Polisario, vu l’embrigadement systématique des enfants qui se font dans les camps de Tindouf.

In fine, l’appui de nouveau au processus des tables rondes, étant le seul mécanisme de gestion du processus politique en vue d’un règlement définitif du conflit artificiel autour du Sahara en incluant l’Algérie, devrait également faire mal au régime qui crie à tue-tête pour se dérober de la responsabilité de partie prenante au conflit.

Par contre, le Royaume, lui, est dans une position confortable, avec un soutien international grandissant, sans aucune nouvelle saumâtre à son goût. C’est dire que les chiens aboient, mais la caravane passe !



Saâd JAFRI



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Août 2022 - 16:38 Dogmatisme aveuglant !

Mardi 16 Août 2022 - 16:09 Le dilemme cornélien de l’immobilier






🔴 Top News