L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
L'Opinion

L'Opinion : Hausse des salaires…desideratum de tous !


Rédigé par Saâd JAFRI le Jeudi 28 Avril 2022



L'Opinion : Hausse des salaires…desideratum de tous !
Comme chaque année, à l’approche du 1er Mai, journée symbolique pour la classe laborieuse, un débat houleux prend place au sein de l’hémicycle, du ministère de l’Emploi, des centrales syndicales, mais également et surtout sur les réseaux sociaux. Le dialogue social redevient une priorité dans tous les agendas et les revendications en faveur des travailleurs ressortent des tiroirs. Sauf que cette fois-ci, le contexte inflationniste, conjugué aux dommages causés par la crise Covid et à la cherté du coût de la vie, font de la hausse des salaires le principal desideratum des syndicats les plus représentatifs, en plus de la baisse de la pression fiscale pour les salariés aussi bien du secteur public que de celui privé.

Des mesures qui bénéficieront plus à la classe moyenne, laissée-pour-compte depuis plusieurs mandats, au point de réduire comme peau de chagrin la confiance de cette partie de la population, principal moteur du tissu économique national.

Une confiance qui pourrait être restaurée à travers un énième round de dialogue, sérieux, où la dimension sociale primerait sur les calculs d’épiciers qui y mettent les bâtons dans les roues depuis 2019 et dont les effets se répercutent sur la psyché collective des salariés/fonctionnaires, et par ricochet sur la qualité des services et produits nationaux.

Cependant, il faut dire que cette année, même si les concertations avancent à pas de tortue, les perspectives sont prometteuses, comme en témoigne la faible conflictualité entre les partenaires sociaux et la saine émulation qui règne parmi eux. A cela s’ajoute la méthodologie des concertations qui a été institutionnalisée et qui part de la conception à la planification, en passant par la hiérarchisation des dossiers et la législation.

Mais gare à ne pas trop traîner, car s’il y a une chose que les Marocains réfutent aujourd’hui, c’est l’attentisme ! La leçon du 9 septembre en est la preuve palpable.



Saâd JAFRI



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Octobre 2022 - 15:54 Retraite : fin ou début de vie ?






🔴 Top News