Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’Istiqlal salue la reconnaissance par les USA de la souveraineté marocaine sur le Sahara


le Vendredi 11 Décembre 2020

Dans un communiqué publié ce vendredi, le Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal a salué la reconnaissance par les États-Unis d'Amérique de la souveraineté du Maroc sur ses territoires sahariens et la position ferme du Royaume concernant la question palestinienne affirmée lors des deux entretiens téléphoniques de SM le Roi, respectivement avec le président américain Donald Trump et le président de l’Autorité palestinien Mahmoud Abbas.



Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal (Ph. Archives)
Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal (Ph. Archives)

 

Le Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal a accueilli avec grande satisfaction la décision historique des Etats-Unis de reconnaître, pour la première fois, la pleine souveraineté du Maroc sur l'ensemble de ses provinces du Sud et l’engagement du président Trump d’ouvrir un consulat américain dans la ville de Dakhla.

Dans un communiqué publié vendredi 11 décembre, les Istiqlaliens n’ont pas manqué de noter que cette décision aura des répercussions positives au niveau de la stabilité, la sécurité et le développement de la région, de manière «à consolider la profondeur africaine de notre pays entant que choix stratégique dans le cadre de la coopération Sud-Sud».

Tournant historique et décisif

Ils considèrent ainsi cette reconnaissance comme un tournant historique et décisif dans la relation des États-Unis d'Amérique avec le Royaume et une victoire du processus politique soutenu par le Maroc, soulignant que ladite décision est également une reconnaissance explicite de la crédibilité de l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc comme l’ultime «choix démocratique» pour mettre fin au conflit artificiel.

Le Comité Exécutif considère également cette action comme le point culminant de l'accord de libre-échange et du partenariat stratégique entre les deux pays, soulignant qu’elle reflète aussi « les accords de coopération communs entre le Royaume et les Etats-Unis d’Amérique dans de nombreux domaines ».

A cette occasion, les Istiqlaliens appellent les pays alliés et amis du Royaume à « traduire leurs soutiens aux efforts de notre pays pour régler ce conflit artificiel, en décisions et mesures concrètes, à l’image des de l’initiative des États-Unis d'Amérique, et ce,dans le but de consolider la souveraineté marocaine sur nos provinces du Sud ».

Le Comité a également félicité les pays frères qui ont pris l'initiative d’ouvrir leurs consulats dans les deux villes de Laayoune et Dakhla.

En outre, le Comité Exécutif salue vivement et avec une grande fierté le rôle central joué par SM le Roi dans le développement de la question de notre intégrité territoriale,de ses interactions aux niveaux national et international et des réalisations importantes que le Royaume a cumulé du fait du soutien grandissant de la communauté internationale au Maroc dans la résolution du dossier du Sahara marocain.

Immuable position à l’égard de la cause palestinienne

Les Istiqlaliens ont également noté l'approche sage, perspicace et équilibrée de SM le Roi, qui a souligné la position ferme et fondée du Royaume concernant la cause palestinienne, une cause que le Maroc continuera à défendre, suivant les « obligations morales, politiques, religieuses et historiques du Royaume du Maroc » à plaider pour les droits inaliénables du peuple palestinien.

Le Comité exécutif renouvelle l'engagement du Parti de l’Istiqlal de continuer à soutenir et à défendre la cause palestinienne en tant que question nationale, et son rejet absolu de la politique d'expansion, d'annexion et de colonisation que poursuit l’Etat sioniste.

Il s’agit également de rappeler que « le deal du siècle », ne peut en aucun cas se substituer à la légitimité internationale. Le Comité Exécutif réaffirme, à l’occasion,« son adhésion aux résolutions pertinentes des Nations-Unies, et son soutien à tous les droits légitimes, historiques et établis du peuple palestinien, y compris le droit au retour ».

Les Istiqlaliens affirment également leur attachement à une solution politique pour mettre fin au conflit israélo-palestinien, une solution basée sur des négociations de paix entre les deux parties, dans le respect des résolutions des Nations-Unies et du droit international, devant aboutir à la création de l'Etat palestinien indépendant, durable et souverain, dans les frontières de 1967, avec Al-Qods comme capitale.