Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Tribune libre

L'Humeur : Plans de coupe, télescopages et modernisme


Rédigé par Anis HAJJAM le Dimanche 24 Avril 2022


L'Humeur : Plans de coupe, télescopages et modernisme
« Image fixe ou en mouvement utilisée en production audiovisuelle pour assurer une transition entre deux plans-séquence et permettant d’ajouter du rythme à une séquence ». Voici pour la définition d’un plan de coupe. Mais doit-il avoir un lien avec les séquences qu’il coupe ? Thématiquement, c’est souhaitable.

Seulement, dans nos diverses productions télévisées, le rapport est quasi systématiquement géographique, quittant le indoor pour l’espace publique. Et que voit-on sous nos cieux ? Des plans de coupe pardi, fixes ou en mouvement ! Des plans de situation de surcroit qui s’ouvrent des boulevards de télescopages entre différents feuilletons, séries et sitcoms.

Du coup, si les péripéties d’une production ont lieu à Casablanca, on a droit à des plans de la mosquée Hassan II ou des tours jumelles de Maârif. Si le tournage prend ses quartiers à Marrakech, on est gavés d’images de la Koutoubia et de Jamaâ El Fna. Si un feuilleton pose ses valises à Rabat, là la tour Hassan et son esplanade perdent de plus en plus de leur superbe face à deux mastodontes : le théâtre du Bouregrag pas encore inauguré et la tour Mohammed VI toujours en construction-finition. Cela fait moderne, futuriste.

La vedette est ainsi subtilisée à un monument historique lui-même inachevé à jamais. Dommage qu’on n’ait pas droit à des travelings de la nouvelle gare routière ou à des réalisations futures piquées sur plans en 3D. En attendant, on éteint le poste de télévision et on ouvre un livre, comme le suggère Samia Akariou, vedette en ce ramadan du circonstanciel « Safi salina ».


Anis HAJJAM