L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Agora

L'Humeur : Le off ouf de « Affaire conclue » de France 2


Rédigé par Anis HAJJAM le Dimanche 24 Juillet 2022



L'Humeur : Le off ouf de « Affaire conclue » de France 2
Regardez-vous « Affaire conclue » sur France 2 ? Non ? Eh bien, vous avez tort. Pas pour la fraîcheur révolue de sa présentatrice. Non plus pas pour l’impertinence des estimateurs souvent connectés à Google ou à Wikipédia. Pas pour les joyeux acheteurs, juvéniles farceurs. Pas pour les pièces rapportées par des vendeurs subjugués d’être là. Pas, enfin, pour les décors kitsch où se tiennent les évaluations.

Ce qui retient dans cette émission à la longévité exemplaire, ce sont les textes en voix off qui précèdent le variable déhanchement de la vente. Des textes où le mot d’esprit le dispute au jeu de mots et où on bute souvent sur l’esprit du jeu de maux de tête.

On imagine le téléspectateur retraité ou la courageuse ménagère s’étouffer de rire ou s’esclaffer face à des sorties buccales longuement réfléchies pour un pschitt inévitable. Et puisque la production applaudit, l’auteur de ces innombrables farces convoquant le haut-le-coeur ne s’impose aucune limite, triturant l’ouïe, provocant le rire nerveux. Pour les exemples, choisissons l’ample –nous sommes comme piqués par la mouche verbale du off de l’émission autrement buvable. Ouf. Allons-y.

Pour un policier qui propose un meuble en acier ayant servi aux fiches de personnes mises en garde à vue, la voix excelle : « Parviendra-t-il à interpeler les acheteurs ? » Pour une météorite de 18 kg, le même off s’aventure : « L’atmosphère dans la salle des ventes pourrait bien devenir électrique, les acheteurs proposeront-ils des offres galactiques pour s’offrir ce bloc de l’espace ? » Et puis, ceci, mignon, qui renvoie à l’ère Mitterrand. Il est question d’une cireuse-lustreuse ayant vécu à l’Élysée : « Pour cet objet, notre vendeur fera tout ce qu’il a dans son pouvoir pour brosser les marchands dans le sens du poil. » Qu’en pense la Sophie d’avant ?



Anis HAJJAM



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2022 - 09:01 L’Humeur : Mahi, présumé déserteur

Vendredi 2 Décembre 2022 - 10:54 Maroc – Mauritanie : au-delà des préjugés






🔴 Top News