Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Tribune libre

L'Humeur : L’Homme sacrifié par l’ovidé


Rédigé par Anis Hajjam le Dimanche 18 Juillet 2021


L'Humeur : L’Homme sacrifié par l’ovidé
Culturellement, nous sommes mal barrés et ceci depuis la nuit des temps. Le mouton est là, bien ancré dans les esprits. Pas parce que nous pouvons le consommer à longueur d’année lorsqu’on peut y accéder, quand un médecin ne nous l’interdise.

Non plus parce qu’une vieille scène hante les croyances, celle de l’ange venant libérer Isaak dont le père, Abraham, s’apprêtait à le zigouiller, en lui proposant de sacrifier un mouton.

Non plus encore pour rendre hommage à la fonction de berger de vénérables personnages des religions monothéistes : Mohammed, Abraham, Isaak, Moïse, David, Abel, Jacob. Non et non. L’engouement relève d’une tout autre philosophie. En avançant que le sacrifice de Aïd Al Adha est sacré à l’image du jeûne, les farouches adeptes de ces pans de la religion demeurent intraitables dans les deux cas : des rituels pour les boyaux qu’ils honorent avec beaucoup d’émotion, jusqu’à l’extase.

Une certaine reconnaissance du ventre s’y invite pour mieux attaquer les éditions suivantes. Bref, de réelles fiestas que même la pandémie ne peut faire taire, malgré l’intensité du refrain en contre-ut chanté à tue-tête au lendemain de la célébration farouche de 2020 coïncidant avec l’Aïd Lekbir. Que retenons-nous de cette vaste nouba ? Des brochettes, des boulfafs, des gigots, des tripes, des têtes brûlées, des malades, des morts, des veuves, des veufs, des orphelins.

Les cimetières prennent du volume et la disponibilité du paradis n’est pas forcément prometteuse. En attendant, la brebis bêle et le bélier blatère.
 
Anis HAJJAM

  



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 1 Août 2021 - 10:12 L'Humeur : Pégase en rase-mottes