L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Agora

L’Humeur : Et avec ça, ce n’est pas fini


Rédigé par Anis HAJJAM le Dimanche 6 Mars 2022



L’Humeur : Et avec ça, ce n’est pas fini
Il était une fois un jeune aspirant chanteur originaire de Meknès qui donnait de la voix en famille et entre amis. Son truc est le raï. A force de pousser la chansonnette sans discontinuer, on lui propose d’aller déverser ses cordes vocales dans une émission de chanteurs en herbe sur la première chaîne de télévision marocaine. Ce qu’il tente avec un succès d’estime.

Et puis, l’occasion de gagner la France se présente. Il y est rapidement happé par le milieu «underground » de ce style musical dont Marocains (à tort) et Algériens (à raison) se disputent la paternité. Le garçon, doué, finit par se tisser un réseau dans le milieu de la production, d’abord artisanale. Jusqu’au jour où un nom incontournable de cette mouvance en France le découvre. Il le prend sous son aile et lui fait composer un premier single, loin des reprises qui rythment jusqu’alors ses nuits dans quelques basfonds. Le résultat est déroutant.

Le jeune homme dispose d’un souffle époustouflant, d’un débit frénétique et surtout d’une voix qui n’est pas sans rappeler celle de Mami, déchu à l’époque suite à des ennuis judiciaires. La chanson qui s’appelle «Pamela» est dans les playlists de quasiment toutes les radios marocaines.

Le Mami nouveau est arrivé ! Ce que la profession ne tarde pas à lui reprocher. Le chanteur-guitariste est alors obligé de se séparer progressivement de cette étiquette du «déjà entendu». Les singles se suivent (dont «Ca va pas» en duo avec H-Kayne) et reçoivent variablement l’acclamation du public, «Moul château» entre tête. Et puis, c’est la glissade. Le titre «C’est fini» est mis en ligne à l’occasion de la Saint-Valentin 2022 ! On y entend l’artiste envoyer quelques messages d’amour à sa future ex.

En vrac : «Victime de la mode skinny ; abonnée chez la coiffeuse, chez Gucci et les grandes marques ; tu dois de l’argent à tout le monde ; tu aimes la frime et les soirées avec des tenues mini pour paraître superficielle ; tu le prends jeune ou vieux, pourvue qu’il ait une villa, une grosse voiture et le chéquier… Pars, laisse-moi tranquille… » Et autres joyeusetés. Avec cela, les vues sur YouTube s’accumulent. Au fait, notre poète s’intitule Youness El Guezouli.



Anis HAJJAM



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Novembre 2022 - 11:55 ELUCUBRATION D’UN ALFICIONADO






🔴 Top News