Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Tribune libre

L’Humeur : Chakib, Bachir, Abdelmounaïm


Rédigé par Anis Hajjam le Dimanche 4 Juillet 2021


L’Humeur : Chakib, Bachir, Abdelmounaïm
Et ils continuent à nous fausser compagnie. Ceux qui nous ont permis de rêver éveillés, de mieux comprendre les belles choses de la vie, de nous interroger sur le sens de notre existence.

Un penseur, un réalisateur, un chanteur. Trois d’affilée, cela ronge.

D’autant que chacun d’entre eux n’est envoyé sur notre trouble terre qu’en un seul exemplaire. Ils partent en nous léguant le statut d’enfants uniques, orphelins de leur talent. Septuagénaire, le trio gagnant le ciel laisse derrière lui un amas d’enseignements, une ribambelle de créations, une infinité de remises en question.

Bachir Kamari, Chakib Benomar, Abdemounaïm El Jamaï : la pensée peut-elle se réaliser en chantant ? Bachir est cet intraitable critique, liseur invétéré prêt à dégainer son verbe tranchant à la face de la première approximation qui s’offre à lui. Ses écrits, ses conférences, ses coups de gueule, ses pernicieux silences et l’absurdité de son humour le rendent redoutable. Chakib, jovial Chakib, est le réalisateur de la transmission. Ses téléfilms parlent aux 7-77 claquemurés dans l’ambiance familiale qui ne cesse de s’effilocher. Partageux, il forme et passe son chemin. De prestigieux prix parsèment son parcours. Abdelmounaïm, charmeur chantant, est de toutes les célébrations : l’amour, la patrie, la religion, l’amour. Il chante en interprétant, déversant les veines de son coeur jusqu’à plus jus.

Ces trois faiseurs, acteurs d’une scène culturelle bredouillant le bonheur, nous m-a-n-q-u-e-n-t. Le bégaiement ainsi exprimé est assurément imbibé de la larme de l’adieu. 
 
Anis Hajjam 

  



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 30 Novembre 2021 - 20:36 Plaidoyer pour la langue Arabe classique