Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L'Espagne va évacuer 3.000 de ses ressortissants bloqués au Maroc


Rédigé par La Rédaction avec AFP le Mercredi 31 Mars 2021

Le gouvernement espagnol a annoncé mercredi qu'il aiderait à rapatrier quelque 3.000 touristes espagnols bloqués au Maroc après la suspension par le Royaume de tous les vols vers et en provenance de l'Espagne en raison de la pandémie de Covid-19.



L'Espagne va évacuer 3.000 de ses ressortissants bloqués au Maroc
Le gouvernement espagnol rapatriera «toujours» ses concitoyens, a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, qui était interrogée par la radio Onda Cero sur le sort de ces 3.000 Espagnols qui «seraient en vacances au Maroc en ce moment».

Rabat a décidé de suspendre à compter de ce mardi à minuit et jusqu'à nouvel ordre tous les vols de passagers vers et en provenance de l'Espagne et la France, afin d'endiguer la progression de la pandémie de Covid-19.

«C'est un nouvel exemple qui montre combien nous devons être extrêmement responsables lorsqu'on part en voyage en ce moment», a poursuivi la ministre.

«Actuellement, il y a tant d'incertitude aux frontières et en ce qui concerne les conditions d'accès aux autres pays que le mieux est encore de s'abstenir de voyager. C'est le plus prudent», a-t-elle ajouté.

Mme González Laya n'a toutefois pas fourni de précision sur la manière dont Madrid comptait s'y prendre pour rapatrier ces touristes.

Les nouvelles restrictions imposées par le Maroc interviennent en pleine Semaine Sainte, une saison habituellement marquée par de nombreux voyages en Espagne.

Cette année, les déplacements d'une région à une autre sont interdits dans le pays afin de freiner la propagation du virus. Les voyages à l'étranger sont, en revanche, autorisés, puisque les frontières ne sont pas fermées.

Le Maroc est l'une des destinations touristiques les plus populaires en Afrique, avec 13 millions de visiteurs enregistrés en 2019, selon l'Organisation mondiale du Tourisme.