Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’Ambassade du Pakistan à Rabat commémore la journée de solidarité avec le Cachemire


Rédigé par le Vendredi 5 Février 2021

Le non-respect des droits de l’Homme et du droit international au Jammu-et-Cachemire a été au centre d’une conférence, tenue ce vendredi 5 février, à l’ambassade du Pakistan à Rabat, à l’occasion de la journée de solidarité avec le Cachemire.



L’Ambassade du Pakistan à Rabat commémore la journée de solidarité avec le Cachemire
Dans son allocution, l’Ambassadeur du Pakistan au Maroc, Hamid Asghar Khan a exprimé sa déploration et son extrême inquiétude quant à la situation de la population du Cachemire. « Le 5 août 2019, certaines parties de la constitution indienne ont été manipulées pour retirer les droits du peuple du Jammu-et-Cachemire et retirer la protection dont ils bénéficiaient à l'État indien. En conséquence, des soldats armés ont été déployés dans la région », a-t-il indiqué, précisant qu’il s’agit d’ « une armée d'un million de soldats, soit un soldat indien pour chaque Cachemirien, dont le but est d’endiguer toute résistance potentielle du peuple contre l'État ».

Interrogé en marge de la conférence, l’Ambassadeur n’a pas manquer de souligner qu’« il est important d’apporter à l’attention du monde la souffrance des enfants, des femmes et des hommes au Cachemire : leurs écoles, leurs lieux de travail et leurs établissements sanitaires sont occupés ». 

« Le 5 février est une journée importante au Pakistan, où nous commémorons et conformons notre support au peuple du Cachemire » a-t-il souligné.

Aussi, dans une déclaration à « l'Opinion » Hamid Asghar Khan a salué les relations « chaleureuses et de longue date » entre le Maroc et le Pakistan » et a noté que « la question du Cachemire a souvent été abordée à l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI), qui constitue la principale instance où nous coopérons les uns avec les autres, et nous obtenons toujours une coopération très cordiale de nos frères et sœurs marocains sur ces questions ».