L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

L’Afrique en deuil : Desmond Tutu tire sa révérence à 90 ans


Rédigé par La rédaction le Lundi 27 Décembre 2021



Ph.AFP
Ph.AFP
L’icône de la lutte anti-apartheid, l’archevêque Desmond Tutu vient de rendre l’âme à 90 ans. Une perte cruelle pour la Nation arc-en-ciel, un géant de cette génération de figures emblématiques de la lutte contre la ségrégation. Pour les observateurs, il s’agit de la conscience de l’Afrique du Sud mais aussi une espièglerie et un rire puissant. Jusque récemment, le prix Nobel de la paix a imposé sa petite silhouette ronde et son franc-parler légendaire pour dénoncer les injustices et écorner tous les pouvoirs.

Après l’avènement de la démocratie en 1994, et l’élection de son ami Nelson Mandela à la tête du pays, Desmond Tutu, qui a donné à l’Afrique du Sud le surnom de « Nation arc-en-ciel », avait présidé la Commission vérité et réconciliation (TRC) dont il espérait qu’elle permettrait de tourner la page de la haine raciale.

Le président Cyril Ramaphosa a exprimé « sa profonde tristesse suite au décès » de ce « patriote sans égal », en annonçant la nouvelle dans la matinée. Sa mort « est un nouveau chapitre de deuil dans l’adieu de notre nation à une génération de Sud-Africains exceptionnels qui nous ont légué une Afrique du Sud libérée ».

La fondation Mandela a qualifié sa perte d’« incommensurable » : « Il était plus grand que nature (...) C’était un être humain extraordinaire. Un penseur. Un leader. Un berger ». Desmond Tutu avait acquis sa notoriété aux pires heures du régime raciste de l’apartheid. Alors prêtre, il organise des marches pacifiques contre la ségrégation et plaide pour des sanctions internationales contre le régime blanc de Pretoria.

En 2013, il avait même promis de ne plus jamais voter pour le parti qui a triomphé de l’apartheid. La dernière fois que le pays a eu de ses nouvelles, c’était le 1er novembre. Loin des regards, il avait voté aux élections locales.