Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

L’ATP de Vienne : Historique et bénéfique

Tennis


Rédigé par M. BELAOULA le Jeudi 29 Octobre 2020

Tous nos vœux à l’occasion de la fête de l’Aïd Al Mawlid Nabawi Charif tout en suivant les péripéties du tournoi de Vienne



L’ATP de Vienne : Historique et bénéfique
C’est une fin de semaine électrique que nous allons vivre en direct de l’Autriche, à partir de ce jeudi jusqu’à dimanche (fête de l’Aïd Al Mawlid oblige) avec l’ATP 500 de Vienne. En effet, de toute l’historique de cette catégorie, jamais un ATP 500 n’avait eu un tableau aussi relevé, avec 5 des 10 meilleurs joueurs du monde, 11 des 20 meilleurs et 18 des 30 meilleurs, tous présents en Autriche pour un seul titre. Un plateau quasiment royal et digne d’un Masters 1000. Un ATP 500, le plus relevé de l’Histoire. En plus, la dotation du tournoi ne peut qu’être bénéfique pour le futur gagnant qui va bénéficier de 500 points en plus des 105,240 euros. Voir par ailleurs, surtout que certains courent derrière une éventuelle qualification pour le Masters de Londres où deux places restaient, encore, aux enchères. Alors, rappelons que le n°1 mondial, Novak Djokovic, est de retour à Vienne pour la première fois depuis son succès en 2007, il est accompagné de Dominic Thiem (3e), Stefanos Tsitsipas (5e), Daniil Medvedev (6e), Andrey Rublev (8e) et de Denis Shapovalov (12e) pour compléter un tableau qui ferait rêver n’importe quel directeur de tournoi.

Des deux sets à la pelle !
Ceci dit, mercredi on a joué la seconde partie du premier tour qui a vu la qualification du Polonais Hubert Hurkacz qui a surclassé le Hongrois des qualifs, Attila Balazs, par 6/3, 7/5. Même le Bulgare Grigor Dimitrov a validé son billet pour les huitièmes aux dépens du Russe Karen Khachanov moyennant deux manches 7/6[6], 6/3. De son côté, «l’invité du tournoi» et n°1 mondial, Novak Djokovic, a eu droit, également, à deux sets (7/6[6], 6/3) et 1h58’ pour se défaire de son compatriote Filip Krajinovic, afin de croiser, au second tour, le Croate Borna Coric. Quant au Britannique et «Spécial Exempt», Evans Daniel, il a bénéficié de l’abandon, à 6/3, 4/5 du Slovène des qualifs, Aljaz Bedene, pour se mesurer, après, avec l’Autrichien et «wild-cardiste» Jurij Rodionov qui avait sorti le Canadien et n°8, Denis Shapovalov. Pour sa part le Russe et tête de série n°5, Andrey Rublev n’a fait qu’une bouchée du Slovaque des qualifs Norbert Gombos (6/3, 6/2).

Wawrinka out !
Toujours pour le compte du premier tour, le tenant du titre et n°2 du tableau, l’Autrichien Dominic Thiem, a poinçonné son billet pour les huitièmes sur le dos du «Lucky-loser», l’ukrainien Vitaliy Sachko (6/4,7/5), pour croiser le Chilien Cristian Garin, tombeur du Suisse Stan Wawrinka en trois manches au score serré de 6/4, 6/7[9], 6/3). Il ne restait plus que l’entrée en lice des autres têtes d’affiche, en la personne de Stefanos Tsitsipas, de Daniil Medvedev et de Félix Auger-Aliassime pour compléter les rencontres du premier tour.