Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’ASMEX : à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles

Exportations


Rédigé par la rédaction le Vendredi 13 Mars 2020

Face aux effets conjugués de la sécheresse et de l’épidémie du Coronavirus,
l’ASMEX tire la sonnette d’alarme et fait des propositions.



L’ASMEX : à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles
Face à l’impact de la sécheresse qui frappe de plein fouet l’économie nationale, l’épidémie du Coronavirus qui n’épargne aucun continent et quasiment aucun pays, l’ASMEX vient de prendre les devants afin de sensibiliser sur les retombées fâcheuses qui ne manqueront pas de s’abattre sur les exportations.
 
A cet effet, l’ASMEX a rendu public un communiqué qui appelle à la mise en place de mesures exceptionnelles pour soutenir les entreprises exportatrices marocaines.

L’export, moteur essentiel de croissance et d’accélération de la transformation économique qui est en perte de compétitivité depuis plusieurs années déjà, est sérieusement impacté par la propagation du COVID 19 dans le monde et la sécheresse qui sévit actuellement dans notre pays.

Des conséquences désastreuses sur l’économie marocaine, en général, et sur les secteurs exportateurs, en particulier, sont attendus en raison principalement des baisses de la croissance au niveau mondial qui auront impacté déjà plusieurs secteurs qui se trouvent dans des difficultés de se projeter sur le reste des mois de l’année en cours à cause :
 
-De la fermeture de plusieurs frontières au niveau des pays cibles de nos exportations ;
-Des perturbations à grande échelle des chaînes logistiques des achats et des exportations et la dépendance des fournisseurs internationaux dans le cadre des approvisionnements en matières premières et en demi-produits nécessaires à leur production.

Afin de minimiser le risque pour nos exportateurs, l’ASMEX appelle le Gouvernement à mettre des mesures appropriées et urgentes en faveur des entreprises exportatrices de nature à assurer la continuité de leur fonctionnement et sécuriser leurs emplois.

L’ASMEX propose ainsi les mesures suivantes pour faire face à l’urgence du moment :

-Accorder des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales aux entreprises en difficulté (charges sociales, impôts, …) ;
-Rééchelonner les crédits bancaires octroyés aux investissements et/ ou à la mise à niveau au sein des entreprises exportatrices;
-Octroyer des prêts à taux bas pour les entreprises en difficulté de trésorerie ;
-Renforcer les dispositifs d’assurance pour garantir les exportations de marchandises marocaines;
-Revoir les mesures draconiennes de la Loi de Finances 2020 qui ont relevé la taxation sur  les  entreprises exportatrices, sous la pression de l’Union Européenne, pour sortir de la liste grise dans laquelle le Maroc y figure encore.

L’ASMEX se dit enfin mobilisée pour apporter au Gouvernement d’autres propositions visant à maintenir l’activité des entreprises exportatrices.