Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Khouribga : Station numérique pour jeunes entrepreneurs


le Samedi 21 Novembre 2020

La Station A, ou la Station numérique des jeunes entrepreneurs dans les métiers et les services, est l’exemple édifiant de projets qualitatifs visant à promouvoir l’auto-emploi.



Khouribga : Station numérique pour jeunes entrepreneurs
Le projet «Station A», porté par la Fondation «Ezdihar», a été créé dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH). Il constitue l’exemple concret des nouvelles générations de plateformes numériques à travers lesquelles des jeunes cadres et professionnels des technologies modernes accompagnent des petites entreprises en leur fournissant soutien et conseils, et en mettant à leur disposition des programmes, des formations et les soft skills propres aux exigences du marché local, le but étant de les soutenir dans leurs activités et sécuriser leurs investissements, outre la commercialisation de leurs produits aux niveaux local, national et international.

Initiée en partenariat avec l’entreprise «Tehc 57», cette structure se veut un espace alliant le développement des compétences et le développement des affaires, par le biais de programmes spécifiques orientés vers l’intégration et le développement continue des affaires.

Pour la réussite de son action, la station A s’appuie sur un réseau de communication et de technologies modernes de l’information et du numérique et relie les différents intervenants à travers la mise en place d’un espace doté de nombreux équipements et mécanismes technologiques. 

Dans ce sillage, Tayeb Khaldoune, Chef de service au sein de la division de l’Action Sociale de la province, a expliqué que le projet «station A» fait partie intégrante de «la nouvelle génération de projets qualitatifs qui ouvrent de nouveaux horizons aux jeunes», que ce soit en termes de marketing de produits ou de services au moyen des technologies modernes.

De son côté, le président de la Fondation Ezdihar, Redouane Agoudal a expliqué que la création de la «Station A» est un projet basé sur une vision innovante, sociale et ambitieuse, qui met à profit des jeunes des programmes théoriques et pratiques moyennant les nouvelles technologies numériques et de l’information dans le dessein d’offrir des opportunités de travail, et créer une nouvelle dynamique dans le cadre d’un système participatif qui prend en compte les particularités de chaque territoire proposant des solutions innovantes et modernes.

Pour Ayoub Belfkih, directeur de l’entreprise de «Tech 57», «Station A» a une action centrée autour de deux programmes, à savoir, la formation de professionnels encadrés par l’entreprise sociale «AlloBricol» dans le but de les intégrer au marché et de mettre à leur disposition tous les outils nécessaires leur permettant de communiquer avec les clients potentiels, les entreprises et les institutions pour fournir des services et des produits fabriqués au Maroc dans les domaines technologiques, économiques, agricoles et industriels, et de découvrir de nouvelles évolutions dans le monde du travail et de l’entrepreneuriat.

Par ailleurs, la Fondation Ezdihar mise sur la création de 12 «Station A» régionales et plus de 40 «Mini Station A» provinciales dans les différents territoires et provinces du Royaume dans l’optique d’accompagner et d’intégrer plus de 20.000 auto-entrepreneurs à l’horizon 2020-2023 et créer, ainsi, plus de 40.000 emplois.