L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Régions

Khénifra / INDH : Aux petits soins des maître-artisans


Rédigé par La rédaction (Avec MAP) le Mardi 18 Janvier 2022

L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) redouble d’attention avec les artisans en ces temps de pandémie. Nombreux sont les maîtres-artisans de la capitale des Zayanes à avoir bénéficié ces deux dernières années de l’appui considérable de l’Initiative Royale.



Grâce au soutien de l’INDH, ces artisans et professionnels des métiers d’art qui subissent de plein fouet l’impact de la pandémie, ont pu, en dépit d’une conjoncture pour le moins morose, minimiser les dégâts, garder la tête hors de l’eau, voire même développer leurs activités et améliorer leurs revenus.

«Différents projets à caractère socio-économique ont été réalisés par plusieurs acteurs locaux notamment des coopératives, des TPME et des groupements d’intérêt économique grâce à l’appui de l’INDH au titre des années 2020 et 2021», a déclaré Kacem Benikhlaf, chef de service à la Division de l’action sociale (DAS) de la préfecture de la province de Khénifra.

Le comité provincial de développement humain (CPDH) a approuvé durant ces deux dernières années une série de projets qui visent le développement des activités de l’artisanat, à travers notamment l’acquisition du matériel au profit de jeunes maîtres-artisans et de coopératives actives dans le domaine de l’artisanat, a-t-il fait savoir.

Parmi les initiatives concrétisées en 2021 au profit des artisans, il a cité notamment l’aide à l’équipement en matériel d’une ferronnerie d’art ainsi que de deux unités de production des huiles cosmétiques et de broderie d’un coût total de 290.000 dirhams dont l’INDH a contribué par près de 174.000 dirhams.

L’objectif de ce projet qui profite à 7 personnes, deux auto-entrepreneurs et cinq membres d’une coopérative, est l’amélioration des revenus des bénéficiaires, l’insertion économique des jeunes, et la promotion de l’économie sociale et solidaire. Sami Rabbah, un des bénéficiaires de ce projet, a affirmé que le soutien de l’INDH a apporté une bouffée d’oxygène à nombre d’ateliers qui étaient au bord de l’asphyxie.

“L’appui de l’INDH a permis à la coopérative « Touche d’artisan pour le fer forgé » dont je suis le président, d’acquérir de nouveaux matériels plus modernes ce qui nous a grandement aidé à développer et à améliorer la qualité de nos produits, et également de réduire les délais de production”, a ajouté ce maître forgeron. Pour sa part, Amina Bouchaïb, présidente de la coopérative Touhfat Al-Atlas, a indiqué avoir bénéficié du soutien de l’INDH pour l’acquisition de matériel et de matières premières pour l’installation d’une unité de broderie.

Implantée dans le village des artisans qui s’érige sur une superficie de 1.230 mètres carrés et qui accueille une vingtaine d’ateliers, la coopérative Atlas réalise différents produits représentant les différentes types de broderie marocaine notamment Rbati, qui fait partie des styles les plus répandus et les plus demandés à l’échelle provinciale et nationale, a-t-elle dit.

Elle a également relevé que grâce à l’accompagnement et au soutien de l’INDH, la coopérative Touhfat Al-Atlas a pu voir le jour et subsisté malgré la perte de dynamisme que connait le secteur de l’artisanat en raison de la pandémie, notant que cette unité de broderie emploie une dizaine de femmes de la province et participe à la sauvegarde et à la valorisation de cet art ancestral et de ce patrimoine traditionnel.

 



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News