L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Agora

Justice fiscale et sociale : le Ministre du Budget annonce des dispositions nécessaires, salutaires


Rédigé par Najib Mikou le Vendredi 29 Juillet 2022



Justice fiscale et sociale : le Ministre du Budget annonce des dispositions nécessaires, salutaires
Pendant les phases critiques de la pandémie du Coronavirus, où le confinement obligé, a porté un coup fatal aux revenus de larges franges de nos populations, j'avais publié successivement, une réflexion le 29 juin 2020, intitulée "Le Modèle Social postcovid : de la nécessité de repenser nos filets sociaux face à l'ampleur de nos vulnérabilités sociales", et une réflexion le 25 août 2020, intitulée "Pour un Nouvel Ordre Social National porteur de solidarité, de cohésion et de justice sociale". 

Dans ces deux réflexions, j'avais proposé une taxation additionnelle des sociétés agissant dans des secteurs où elles réalisent des bénéfices hors du commun, et qui appellent de leur part, par conséquent, une contribution tout aussi hors du commun, au budget de l'Etat.

J'y avais également proposé que l'impôt sur le Revenu, soit revu et corrigé, non pas seulement en termes de niveaux des tranches et des taux au profit de la classe moyenne, mais également en termes de soutien à des profils sociaux particuliers, tels que les retraités et les familles qui comptent des enfants handicapés et des parents à charge.

De telles dispositions sont de nature à permettre à l'Etat de disposer de moyens additionnels pour faire face aux vulnérabilités sociales, et de soutenir une classe moyenne en paupérisation. Elles permetteront dans le même temps, d'insuffler un sentiment combien nécessaire, de plus de justice sociale.

À ma très grande satisfaction, le Ministre Délégué au Budget, a annoncé, le 27.07.2022, devant la Commission des Finances, à la Chambre des Représentants, après un Conseil de Gouvernement tenu le même jour, que "le Chef du Gouvernement a donné son accord pour l'instauration d'une taxe qui concernerait les secteurs financier et bancaire, le BTP et les hydrocarbures qui réalisent des bénéfices importants". Il a également annoncé, quelques jours auparavant, l'intention du Gouvernement de revisiter l'Impôt sur le Revenu.

Deux décisions nécessaires, qui ont certes tardé à venir, mais qui tombent à point nommé, dans un climat social particulièrement altéré par une inflation dévastatrice, quasi intégralement importée, qui a atteint au vif, le pouvoir d'achat de très larges franges de nos populations et mis à mal le budget de l'Etat. 

Je souhaite profiter de cet élan qui aura incontestablement, un impact social très positif à plus d'un titre, pour insister davantage sur le fait que d'un côté, la taxation envisagée, doive concerner l'ensemble des secteurs qui réalisent des bénéfices importants, tels que les secteurs des Mines et de la Pêche Hauturière, et non pas seulement ceux cités par le Ministre, et de l'autre, que la révision de l'IR aille en profondeur et dans le détail, en tenant compte de tous les "foyers" qui appellent le soutien de l'Etat au pouvoir d'achat par ce biais, au lieu qu'elle soit juste un réaménagement anonyme de taux et de tranches de cet impôt.




Najib Mikou



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2022 - 09:01 L’Humeur : Mahi, présumé déserteur

Vendredi 2 Décembre 2022 - 10:54 Maroc – Mauritanie : au-delà des préjugés






🔴 Top News