Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Environnement

Jebha : échouage d'un régalec


Rédigé par O.A le Dimanche 3 Mai 2020

Un régalec, poisson très rare et très peu observé s'est échoué en début de semaine dans la région de Jebha.



Les riverains de la plage de Jebha ont eu une drôle de surprise en découvrant un jeune régalec échoué sur la plage en début de semaine. La photo de cette découverte a été diffusée dans les réseaux sociaux.
 
"Notre association consigne régulièrement les échouages de cétacés et de tortues marines dans la façade méditerranéenne du Royaume, mais nous n'avons jamais vu quelque chose de semblable" commente Youness Baghdidi président de l'association des Champions de Fnideq pour la pêche sous-marine et la protection de l'environnement.
 
Le spécimen échoué qui ne détonnerait pas parmi le bestiaire des animaux mythiques est un paisible poisson pélagique appartenant à la famille des régalécidés. Manifestement l'animal que la mer a rejeté sur la plage de Jebha est un jeune individu vu que son espèce peut atteindre jusqu'à 11 mètres de longueur pour un poids de plus de 250 kg. Ce qui lui vaut son autre nom de ruban des mers. 
 
Selon le Caribbean Journal of Science "la queue de ce poisson n'a jamais été observée intégralement sur des spécimens échoués pour la simple raison que le régalec semble pratiquer l'autotomie (de même que les lézards, il pourrait pratiquer l'autotomie dite « évasive » qui lui permettrait d'échapper aux prédateurs en détachant une partie de sa queue)".

On trouve le régalec dans pratiquement tous les océans et mers du globe, à l'exception des régions arctiques et antarctiques. C'est un poisson qui vit habituellement sous la limite des 200 mètres de profondeur.