Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Israël : Péril en la demeure


Rédigé par Ali BENADADA le Mercredi 12 Mai 2021

Le Hamas a réussi à imposer à Tel-Aviv une nouvelle équation, et use désormais d’un langage de fermeté et de confiance en soi. Chose nouvelle pour Israël qui avait mésestimé la force du Hamas.



La chose la plus dangereuse dans la nouvelle équation imposée par le mouvement palestinien de résistance, estiment des experts et militaires israéliens, est le succès de Hamas à surfer sur la vague du soulèvement des Palestiniens d’Al Qods pour la réunification de Gaza, la Cisjordanie et Al Qods, se présentant par la même occasion comme le protecteur de la mosquée Al-Aqsa et le défenseur de la l’arabité d’Al Qods.

Yoav Limor, expert militaire israélien a souligné dans un article dans Israel Today,  que le Hamas a systématiquement construit son argumentaire autour d’Al Qods provocant une tempête dans la ville Sainte  pour signifier à Israël qu’il est maitre des lieux, et que toute agression israélienne contre le troisième lieu de l’Islam sera sanctionnée à partir de Gaza.  En d’autres termes, Hamas est en train de s’ériger en unique parrain de la cause palestinienne et d’Al Qods.

Ses frappes réussies contre Tel-Aviv et d’autres villes des territoires dits de 48, le confortent un cran au-dessus dans son nouveau costume de leader de la cause palestinienne.  Confinant par la même occasion l’Autorité de Mahmoud Abbas dans un rôle de figurant, dont la seule réaction ces derniers jours aux évènements d’Al qods était de décréter un deuil pour les premiers martyrs des heurts de l’esplanade.

Hamas qui surplomb l’Autorité, voilà une donne qui ne laisse pas beaucoup de  choix à Tel-Aviv, qui n’a d’autre alternative que de répondre par la force, et de manière disproportionnée même. Cela à commencé par les frappes intenses contre la bande de Gaza avec l’aviation de guerre (plus de 80 chasseurs et bombardiers) les canonnières pour pilonner les côtes de l’enclave et les chars et canons. 

Ensuite essayer de paralyser le bras militaire du mouvement par l’élimination physique de ses commandants et museler sa branche politique par les arrestations de ses dirigeants. D’où la vague d’arrestation de plusieurs cadres de la Résistance islamique en Cisjordanie. 

Mais le plus urgent pour Israël est de contrecarrer autant que faire se peut les tirs de roquettes. Pour cela il faudrait porter un coup dur au projet d'armement du Hamas, qui a pris de l'ampleur ces derniers temps.

Mais cela réussira-t-il à tempérer le souffle des Palestiniens ? Voire ! 

Un communiqué du Jihad islamique souligne qu’Israël avec tous ce qu’il possède en outils d'oppression et de terreur, et sa poursuite de l’agression barbare contre la bande de Gaza, ne peut  briser la détermination et la résistance du peuple palestinien. 

Même crédo chez le porte-parole du Hamas, qui a déclaré que la lutte du groupe devait durer aussi longtemps que l’agresseur continuerait ses atrocités.

D’après Fawzi Barhoum,  les efforts israéliens pour briser la volonté de la résistance ou changer les équations que la résistance lui a imposées étaient tous voués à l’échec.

La guerre vient-elle juste de commencer ?

  


Dans la même rubrique :
< >