Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Irizar Maroc achève plus de 25% des bus attendus, avec un taux d’intégration de 41%


Rédigé par S.J le Vendredi 26 Juin 2020

Le taux d'intégration locale des bus assurés par Irizar Maroc, dans le cadre du renouvellement du parc de transport urbain de la capitale économique, a atteint un de 41%, jeudi, le ministre de l'Industrie, du commerce, Moulay Hafid Elalamy.



Irizar Maroc achève plus de 25% des bus attendus, avec un taux d’intégration de 41%
Selon le ministre, l'ensemble de la chaîne est en train de monter en gamme avec «un objectif d'atteindre à terme de 60%», ajoutant que «tout cela a été fait grâce à l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI qui a souhaité que les entreprises marocaines participent aux appels d'offre nationaux».

Au terme une visite à l’unité industrielle Irizar Maroc, il a rappelé que l'entreprise a remporté une commande de 200 bus de l'appel d'offre relatif au transport urbain à Casablanca dont 60 bus ont été déjà achevés. Il a en outre mis en avant la disponibilité des compétences de haut calibre au niveau national qui ont contribué à la fabrication locale de ces bus que le Maroc importait auparavant, exprimant son souhait de voir plus d'usines y contribuer pour améliorer le taux d'intégration locale.

«Il n'est pas normal que le Maroc continue à acheter des bus fabriqués à l’étranger et qu'il n'exporte pas des bus extrêmement compétitifs» d'une haute qualité à l'instar de ceux assemblés par Irizar, a-t-il dit.  

Une industrie qui se développe

Irizar Maroc assemble ces autobus sur des châssis de la marque Scania, d'une longueur de 12 mètres et d’une capacité de 33 places assises. Ces véhicules incorporent la dernière technologie en termes de sécurité, de confort et d’accessibilité.  L’assemblage de ces bus de couleur jaune et grise, climatisés et munis de rampes pour fauteuils roulants a atteint, en un temps très court, un taux d’intégration locale de plus de 40% et continue à s’améliorer dans le cadre d’une collaboration avec le Ministère de l’Industrie, notamment, grâce à l’intégration d’autres commodités.

Au Maroc, le secteur du poids lourd compte des producteurs de bus, d’autocars, de semi-remorques et de camions, répartis en trois grandes activités principales : assemblage, carrosserie et distribution.
Grâce aux stratégies industrielles lancées sous la conduite éclairée du Souverain, le Maroc s’est hissé en leader régional et africain de l’industrie de la mobilité.