Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Interview avec la designer marocaine qui enflamme l’univers de l’immobilier aux Etats-Unis


Rédigé par Safaa KSAANI le Dimanche 28 Mars 2021

Par sa démarche personnelle, Rita Chraïbi humanise les espaces tel un véritable créateur de mode
qui laisse parler son imaginaire et sa créativité pour donner vie à des pièces uniques.



Rita Chraïbi, designer et architecte d’intérieur
Rita Chraïbi, designer et architecte d’intérieur
- Aujourd’hui, le design d’intérieur s’est beaucoup démocratisé, mais, il y a quelques années, lorsque vous vous êtes lancée dans ce domaine au Maroc, avez-vous rencontré des obstacles ?
-A vrai dire, c’était très difficile. En fait, lorsque je me suis lancée dans l’immobilier, je ne voulais pas me cantonner à la promotion immobilière. Je voulais aller plus loin dans la création et le design. Or, au Maroc, j’ai très vite compris que les mentalités restent frileuses devant le métier de designer ou décorateur. Car, d’un point de vue culturel et financier également, la clientèle marocaine est habituée à n’avoir affaire qu’à une seule personne : l’architecte. Cette limite était donc très frustrante pour moi. Aussi, lorsque j’ai commencé à avoir une belle notoriété et qu’on m’a fait une belle proposition aux Etats-Unis, à Miami, je n’ai pas hésité longtemps. Mon mari avait aussi envie de changer d’air, alors, on a foncé.

- A quel point la Floride a façonné votre style ?
- En arrivant à Miami, j’ai tout de suite découvert ce que je recherchais : les Américains reconnaissent vite ton talent. Ils ne payent pas seulement un service, ils montrent totalement leur reconnaissance et ne lésinent pas sur les prix. Et j’avais justement besoin de cette gratitude. En prime, j’ai eu la chance et l’honneur de travailler avec des architectes prestigieux comme Jean Nouvel et Kobi Karp. Ils m’ont fait très vite confiance pour m’occuper du volet de la décoration dans de grands projets, dans un univers exceptionnellement beau et luxueux. J’ai également été agréablement surprise de voir que l’immobilier avait changé : on n’est plus du tout dans l’Amérique “bling bling” de l’époque. Les développeurs et les clients en général recherchent la signature européenne, le minimalisme, les lignes pures. Tout ce qui s’accorde avec ma vision de la décoration d’intérieur.

- Comment appréhendez-vous l’évolution du paysage contemporain de l’immobilier ?
- Le design est à mon sens intemporel. En même temps, il faut bien évoluer avec son temps. Cette évolution ne marque qu’un besoin de confort et de fonctionnalité de plus en plus vivace. C’est un peu comme une voiture que l’on innove au fil du temps et à laquelle on ajoute de nouvelles options. Aujourd’hui, un besoin de grand confort s’impose de plus en plus dans les maisons. Mais, il faut bien comprendre que technologie ne rime pas forcément avec design. Même si l’on se modernise, le style classique ou scandinave sera toujours plébiscité par certains clients.

- La crise du Covid-19 a-t-elle eu un impact dans l’immobilier en Floride ? Avez-vous perçu des changements dans les besoins de votre clientèle ?

- Alors que la crise sévit partout ailleurs, Miami est devenue l’Eldorado de l’immobilier. Le mètre carré a littéralement explosé. Par exemple, les New-Yorkais ont subi un énorme traumatisme suite au confinement et beaucoup sont venus en masse acheter et vivre à Miami. Un boom de l’immobilier qui s’explique par le besoin de vivre dans des villas, des résidences, entouré de verdure et d’espace. Je ne pense pas que ce schéma soit similaire en France, en Es- pagne ou au Maroc. La majorité des pays souffrent aujourd’hui économiquement de l’impact du Covid, mais bizarrement, à Miami, c’est la ruée vers l’or.
Propos recueillis par Safaa KSAANI 

Repères

A défaut d’habiller des femmes, elle habille des salons
Rita Chraïbi adore féminiser et apporter une certaine sensualité à ses espaces, tout en conservant l’esprit sobre et raffiné. Son amour pour la haute couture l’a poussé à fusionner entre le design et la mode. Résultat : des espaces avec une touche d’élégance. Pour habiller ses intérieurs de raffinement et de sophistication, Rita prend même le parti de collaborer avec les plus grands noms de la Haute Couture. “J’adore jouer avec des tissus signés dans certains coussins d’appoint, des sofas... Je collabore notamment avec Jean-Paul Gaultier, Christian Lacroix, Louis Vuitton ou encore Hermès dont la gamme « Sellier » est juste divine. Dans la collection Roche Bobois, « il y a aussi de pures merveilles”, nous détaille-t-elle.
Une passion héritée de sa grand-mère, Aziza Chraïbi
Pour la petite histoire, la passion que Rita Chraïbi voue pour l’architecture et le design d’intérieur n’est pas anodine. Ça remonte à son enfance. En effet, elle a suivi les traces de sa grand-mère paternelle, Aziza Chraïbi, qui fut l’une des pionnières marocaines dans la promotion immobilière des années 50 en Afrique du Nord et en Europe. Pour lui rendre hommage, Rita décroche son diplôme de l’École Camondo d’Architecture et de Design à Paris, avant de se lancer dans l’aventure immobilière en créant sa propre agence « International Designers » en 2001. Entre sa passion de la décoration et son flair de businesswoman, l’univers de la création fut très vite perçu comme une vocation.

Portrait

Un regard extérieur pour relooker l’intérieur

Depuis ses 16 ans, Rita Chraïbi rêve de travailler dans la mode. Comme elle était très douée dans le dessin et la création, elle voulait faire des études de stylisme/modélisme. Or, sa mère a opposé son veto. « Elle m’avait lancé : “On n’a pas besoin d’une couturière dans la famille ! » (rires), se rappelle-t-elle.

Après trois ans à l’Université, elle a débuté dans le recouvrement. Sa famille trouvait qu’elle ne semblait pas vraiment épanouie. Elle a donc viré de bord en s’orientant vers le monde des fleurs. Le bouche à oreille lui a permis de lancer sa petite entreprise à l’âge de 21 ans. Très vite, elle décide de se développer en ouvrant sa boutique « Floralement Vôtre » à Casablanca.

Le succès était au rendez-vous. Mais, l’ambitieuse qu’elle était voyait plus loin. « Un matin, j’ai eu une nouvelle lubie : me lancer dans le chocolat. Je me suis alors battu pour ouvrir mon showroom en plein cœur du Boulevard d’Anfa et devenir leader dans le domaine. Ma chocolaterie « Millésime » qui fut aussi une très grande réussite et une belle expérience à vivre. C’est à travers ce domaine que j’ai commencé à vraiment me passionner pour le design », se souvient-elle.

Un jour, elle a ressenti le besoin de transformer son intérieur. « La métamorphose a été spectaculaire. J’y ai trouvé une réelle vocation », nous raconte-t-elle. Dès lors, elle a ouvert une société de promotion immobilière à Casablanca. En parallèle, elle a repris ses études pour être plus crédible dans le secteur en suivant les cours de l’École Camondo d’Architecture et de Design à Paris.

Grâce à une notoriété bien installée sur le marché de l’immobilier mondial et une vision atypique de l’univers de l’architecture d’intérieur, la Marocaine Rita Chraïbi est en passe de devenir une designer internationale incontournable dans l’univers de la décoration. Désormais, à travers le monde, nombre de résidences privées, demeures de luxe, hôtels et restaurants rayonnent de sa signature.