Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée

Rachid El Guenaoui, dirigeant de la société “Med’it Wear”


Rédigé par Safaa KSAANI le Dimanche 7 Mars 2021

Le styliste marocain Rachid El Guenaoui a lancé il y a seize ans sa propre marque de vêtements sportswear. Un projet en voie d’expansion.



Rachid El Guenaoui
Rachid El Guenaoui
- A l’âge de 30 ans, votre marque de sportswear « Med’it Wear » a vu le jour. D’où est née cette idée ?

- Au début, j’ai pensé à allier mes deux passions : sport et mode, en lançant ma propre ligne de vêtements sportswear, en 2004. Mon ambition était de me démarquer dans un marché où Nike, Adidas, Puma ou encore Kappa se livrent à une compétition féroce pour attirer les clients. Dans « Med’it Wear », le mot Méditerranée a toute son importance. Au début de cette aventure, personne n’a cru en mon projet. Mes proches et ma famille le trouvaient beaucoup trop ambitieux. Je n’ai pas lâché prise pour autant. Pour parvenir à mes objectifs, j’ai avant tout misé sur la confiance en soi, l’envie de réussir ainsi que la persévérance.

- Qu’est-ce qui caractérise votre propre marque de vêtements de sport, portée par plusieurs sportifs de grande renommée ?

- Créée en 2004 à partir de mes propres moyens, “Med’it Wear” s’est rapidement positionnée comme une marque originale de prêt-à-porter. Son fer de lance est d’associer le vêtement sportif au prêt-à-porter pour en faire une mode décomplexée et élitiste, en y introduisant une dimension artistique et esthétique valorisante. Les modèles proposés cassent les codes des articles de sport en misant sur des matières confortables et des designs épurés empruntant beaucoup à l’univers des marques de luxe. Objectif : exprimer des valeurs inédites pour ce milieu particulièrement conventionnel telles que la recherche d’élégance, la soif de liberté ou encore le respect.

- Comme dans chaque nouveau projet porté par des jeunes, des débuts timides sont là. Qu’en a-til été pour vous ?

- Après son lancement, la marque a connu des débuts timides. Du moins jusqu’en 2006, année au cours de laquelle le magasin Sport 2000 accepte de la distribuer. De fil en aiguille, la franchise s’est fait un nom au milieu de géants tels que Reebok ou encore Adidas. Cette année, « Med’It Wear » est présente dans pas moins d’une cinquantaine de points de vente basés essentiellement au Sud de la France. Une notoriété grandissante renforcée grâce à ma participation au concours «Challengers Europe» en 2006, mais également à la collaboration de sportifs de grande renommée devenus de véritables ambassadeurs de la marque. J’aimerais entrer en contact avec la Fédération Marocaine de Football, pourquoi pas construire quelque chose mutuellement.

- En quelques mots, quelle est la formule de votre succès ?

- Pour réussir, il faut d’abord avoir cette envie de réussir, de relever le défi et ne pas lâcher prise. Il ne faut surtout pas lésiner sur la qualité au profit de la quantité. Les jeunes doivent savoir que la réussite n’a ni âge, ni origines ou couleur.

Recueillis par Safaa KSAANI  

Portrait

Né à Mechraa Bel Ksiri, il s’impose dans le sportswear mondial

Rachid El Guenaoui est un styliste comblé. A 15 ans, il quitte Mechraa Bel Ksiri, où il est né en 1974, pour rejoindre la France, au département Lot-etGaronne précisément, où son père travaille en tant qu’ouvrier agricole. C’est de la banlieue où ils vivaient que l’idée de créer sa propre marque a germé dans sa tête.

Les clés de son succès, il les doit à sa persévérance et à la patience. Une formule qui a déjà fait ses preuves. Si elle est encore inconnue au Maroc, “Med’it Wear” est prospère en France. La marque a attiré des joueurs des Girondins de Bordeaux comme Marouane Chamakh, Rio Mavuba, Kodjo Afanou et Ted Lavie. On retrouve également « Med’it wear » dans l’athlétisme ainsi que dans le monde du rugby. 

« Med’it Wear » a pour ambition de toucher un maximum d’activités sportives”, nous déclare-til.

Ce styliste, issu d’une famille modeste, souhaite concrétiser un rêve : voir l’équipe nationale marocaine de football porter ses tenues “MED’IT WEAR”.

Néanmoins, il ne compte pas en rester là. Il souhaite entrer sur le marché international, après le marché français, où il a réussi à imposer sa griffe. Actuellement, il pense à entrer en contact avec des magasins de distribution d’articles et des points de vente, pour s’ouvrir un peu plus grand encore les portes du succès.

“Nous sommes en phase de négociation avec des personnes du milieu de la mode pour que nos produits soient distribués au Maroc, partout en Afrique, en Europe et en Asie”, nous confie le styliste.
 
S. K.

Repères

Divers produits pour une clientèle hétérogène
 
“Med’it Wear” est une marque de prêt-à-porter et d’accessoires de sport, créée pour une clientèle “à la recherche de qualité et de modernité”. Parmi ses best-sellers, un coupe-vent doté d’une capuche détachable et d’une poche intérieure spécialement créée pour y ranger son Ipod. Des produits vendus à des prix moyens. « Nos prix moyens par article varient de 15 à 60 euros. Le coût de nos produits demeure globalement abordable. Un moyen d’élargir notre cible composée à la base de sportifs amateurs et professionnels», nous détaille-t-il.

Concours «Challengers Europe» 2006 : un coup de pouce
 
Financièrement, Rachid a démarré son aventure sur ses fonds propres, mais aussi après un concours au Maroc qui lui a rapporté 5.000 €. Mais si la ligne de vêtements existe, il faut qu’elle se fasse connaître et là, Rachid n’hésite pas. « Il est essentiel que certains portent nos produits pour que l’on se fasse connaître. C’est pourquoi j’ai d’abord contacté Marouane Chamakh, joueur des Girondins de Bordeaux et qui connaît bien le Lot-et-Garonne et Fumel, équipe contre laquelle il avait joué.

  


Dans la même rubrique :
< >