L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Interview avec Mehdi Safouane, DG d’Alsa Al-Baida « Nous ne cessons d’optimiser nos bus »


Rédigé par Safaa KSAANI Lundi 26 Juin 2023

Après des décennies de dysfonctionnements, le paysage urbain, grâce au renouveau du transport par bus à Casablanca, opéré par Alsa Al-Baida, devient digne d’une métropole.



- Après trois ans d'exercice d'Alsa Al-Baida, vous dressez un bilan positif des réalisations. A quel point Alsa Al-Baida permet-elle à la capitale économique de se hisser au rang des grandes métropoles mondiales en matière de transport en commun ?  
 
- Exactement. ALSA clôture trois années d’exercice dans le territoire de l’ECI Al-Baida, dont 2 années sous la marque Casabus opérée par Alsa et avec un parc de bus 100% neufs et modernes.
 
Le transport en commun est un réel vecteur de développement, qui contribue de manière directe au développement économique d’une grande ville comme Casablanca. Nous sommes fiers d’être en charge de ce service vital, et de pouvoir apporter notre pierre à l’édifice.
 
En tant que délégataire du transport public en bus, nous agissons tous les jours, conformément aux directives de l’autorité, pour créer une expérience client réussie. Ceci a nécessité d’importants investissements sur le renouvellement de la totalité de la flotte de bus. Casablanca dispose aujourd’hui de 700 bus modernes et dotés de grandes technologies, permettant d’assurer la sécurité et le confort des citoyennes et citoyens. 
 
Le réseau a également été repensé. Ainsi, plusieurs lignes ont été ajoutées et d’autres modifiées selon les besoins changeants des Casablancaises et Casablancais, pour une plus grande efficacité.
 
La communication est également au cœur de notre action ; il est primordial d’avoir des canaux de communication continus avec nos clientes et clients pour les informer et surtout les écouter : centre de relation client, plateformes sur les réseaux sociaux, site web et application mobile, agences commerciales, le dispositif a été étoffé pour une plus grande proximité.
 
Aujourd’hui, le nombre de voyageurs est passé de 38 millions en 2020 à 92 millions en 2022. Nous interagissons tous les jours avec plus de 300.000 personnes via les différents canaux de communication, ce qui reflète l’intérêt grandissant pour les bus de Casablanca, et cela nous rend fiers.
 
- Une baisse de 60% du nombre d'accidents est également enregistrée. Comment expliquez-vous cela ?
 
- En effet, le nombre d’accidents a enregistré une baisse de 60% et ceci grâce à un engagement et une détermination qui visent essentiellement à renforcer la sécurité des opérations, que ce soit pour les usagers, pour l’ensemble de nos collaboratrices et collaborateurs mais aussi pour les Casablancais en général. 
En tant qu’opérateur de référence du transport dans le monde, nous travaillons sans relâche pour respecter et améliorer nos engagements en faveur de la sécurité. Celle-ci est l’un des principaux axes sur lequel s’appuie notre stratégie de développement, c’est même une valeur essentielle du groupe. Plusieurs projets et initiatives ont été lancés dans ce cadre. A titre d’exemple, le programme « Zéro Accident » qui équipe les conductrices et conducteurs d’outils nécessaires pour éviter les accidents de la route, et le programme “Élimination des risques” dans l’objectif d’améliorer la sécurité de toute notre organisation en nous assurant que nos collaborateurs connaissent et respectent les niveaux de sécurité requis. Ils sont également formés en continu aux normes de sécurité.
 
- En matière de sécurité, quelles sont les dernières technologies intégrées dans vos bus ?  
 
- Je dois souligner que nous ne cessons d’optimiser nos bus afin d’améliorer les expériences des usagers, c’est pourquoi nos bus sont dotés des dernières technologies. Je peux notamment citer le Système d’Aide à l’Exploitation et d’Information aux Voyageurs (SAEIV) qui a pour but de fournir l’information en temps réel sur le réseau et d’avoir une interaction directe avec le personnel. Les autobus sont équipés de GPS qui montrent le point exact et l’intervalle de fréquence entre les bus pour offrir un service de haute qualité. Tout cela est inclus dans une salle de contrôle avec le monitoring de tout le réseau. 
 
Nous avons également développé en interne et mis en place un système novateur appelé “SECURMA” afin de garantir la sécurité des conductrices et conducteurs. Le système "SECURMA" a été conçu pour surveiller le comportement des conducteurs et conductrices et garantir le respect des normes de sécurité internationales et la politique de sécurité d'ALSA. Il permet de détecter toutes les infractions au code de la route telles que le non-respect des feux de signalisation, entre autres. 
 
- On assiste à une diminution des actes de vandalisme dans le transport en commun à Casablanca. Qu'est-ce que ça vous fait ? 
 
- Nous avons constaté une baisse significative de 70% des actes de vandalisme dans les bus à Casablanca au cours de la dernière période, ce qui est une excellente nouvelle. Les autorités et la police de Casablanca déploient tous les jours des efforts considérables pour assurer la sécurité des passagers et prévenir les actes de vandalisme. 
De notre côté, nous avons lancé les campagnes de sensibilisation « B’koul Houria » dans le but de faire changer les comportements et les habitudes des utilisateurs de bus, en les incitant à adopter une attitude plus responsable. Nous avons constaté une réduction de moitié du vandalisme des bus dès le lancement de notre première campagne. Nous sommes ravis de voir que nos actions ainsi que les efforts des autorités portent leurs fruits pour réconcilier les Casablancaises et Casablancais avec le bus et que les usagers font preuve d'une considération et d'un respect accrus envers le bus.
 
- Tous les types de bus sont aux normes Euro VI qui respectent l’environnement en étant dotés de moteurs qui limitent les émissions du CO2. Des bus électriques pourraient-ils faire partie de votre flotte de bus ?
 
- C’est une option qui n’est pas exclue, et qui est souvent discutée. La mise en marche de bus électriques nécessite un dispositif particulier et une infrastructure spécifique, mais aussi un réseau adapté pour être efficace. Actuellement, le déploiement de bus électriques n'est pas envisagé, principalement en raison des performances des bus électriques par rapport à nos exigences opérationnelles. Cependant, si les performances des bus électriques évoluent et répondent à nos besoins, cela pourrait être envisagé à l'avenir.
 
Recueillis par Safaa KSAANI 

 

Alsa Al-Baida : Quatre ans d’amélioration des expériences des usagers

Depuis 2019, l’année où Alsa Al-Baida a pris les commandes du réseau de bus de la métropole, une nette progression a été remarquée du point de vue du service proposé et de la sécurité. En effet, selon le directeur général d’Alsa AlBaida, Mehdi Safouane, le nombre d’accidents a connu une baisse de 60%, passant de 5,7 en 2019 à 2,3 en 2022 accidents tous les 100.000 kilomètres. Au niveau de la modernité du service, un nouveau système de billetterie digitale et le développement du site web et d’une application sont mis en place.

En vue d’améliorer les expériences des usagers, ces bus sont dotés des dernières technologies, « notamment le Système d’Aide à l’Exploitation et d’Information aux Voyageurs (SAEIV) qui a pour but de fournir l’information en temps réel sur le réseau et d’avoir une interaction directe avec le personnel. Les autobus sont également équipés de GPS qui montrent le point exact et l’intervalle de fréquence entre les bus pour offrir un service de haute qualité », se félicite-t-il.








🔴 Top News