L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Interview avec Hiba Kacimi, la deuxième meilleure bachelière du Maroc « Ma préparation m'a permis de passer le Bac dans les meilleures des conditions »


Rédigé par Safaa KSAANI Mercredi 21 Juin 2023

Scolarisée au Groupe Pédagogique Alpha à Kénitra, Hiba Kacimi a réalisé la magnifique prouesse de décrocher son baccalauréat Sciences Physiques, avec une moyenne générale de 19.51.La meilleure moyenne du pays est de 19.52. Rencontre.



Interview avec Hiba Kacimi, la deuxième meilleure bachelière du Maroc  « Ma préparation m'a permis de passer le Bac dans les meilleures des conditions »
- Comment peut-on décrocher son Bac avec une note quasi parfaite de 19.51 ?
- Il n'y a pas de formule secrète. La clé est assez simple, dirai-je même évidente : une bonne gestion du temps, du pragmatisme, et, principalement, de la confiance en soi.
 
- A quel moment de l’année vous êtes-vous sérieusement mise au travail ?
- Il est vrai que l'année du baccalauréat est une année très spéciale. Cependant, ma méthode de travail et mon sérieux ne datent pas de cette année, il s'agit d'une habitude que j'ai développée durant toutes mes années d'étude.
 
- Parlez-nous un petit peu de vos méthodes de révisions ?
- Je tiens à respecter un planning assez strict, et je prends toujours en considération mes points de force et de faiblesse.
La réussite au baccalauréat est le fruit d’un travail tout au long de l’année avec un rythme constant, notamment sur les matières principales.
Quand je terminais les cours au lycée, je rentrais directement à la maison, je prenais un petit moment de repos puis je retravaillais mes cours.
 
- Comment avez-vous réussi à affronter la panique qui surgit généralement à l’approche de l’examen national du baccalauréat?
- Je ne nierai point que j'ai ressenti un peu d'angoisse et de stress à l'approche de l'examen national, mais j'ai essayé, du mieux que j'ai pu, de garder la tête froide. Sans oublier le grand soutien que j'ai reçu de la part de ma famille et de mon établissement, et qui m'a aidé à combattre les émotions négatives, avec de l'optimisme et de la rationalité.
 
- A travers des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, des étudiants ont fait savoir que l’examen national n’était pas à la portée. Quel commentaire en faites-vous ?
- Ma préparation m'a permis de passer l'examen dans les meilleures des conditions. Cependant, je ne sais, et je ne peux juger les conditions des autres candidats.
 
- Face aux moyens de distraction, comment êtes-vous arrivée à résister à la tentation ?
- Je fais preuve de discipline, et je tiens toujours à utiliser les moyens technologiques à mon profit, me référant toujours à mon bon sens.
 
- A quel point votre entourage a eu un impact sur votre réussite ?
- Honnêtement, ma volonté et mes efforts personnels représentent des facteurs essentiels qui justifient ma réussite, mais mon entourage a également eu un impact très positif sur mon rendement.
Pour les parents, je pense qu’il est impératif de cesser d’angoisser son enfant. Bien au contraire, il faut lui insuffler la confiance en soi. Les parents doivent inciter leurs enfants à s’adonner au sport et à la lecture. Ce sont les deux ingrédients essentiels pour leur épanouissement et leur réussite scolaire.
 
- Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez voir évoluer ou changer dans le système éducatif marocain ?
- À partir de mon expérience personnelle, je n'ai point de suggestions à proposer. Je réserve cette réflexion aux experts, qui ont plusieurs années d'expérience et une vision plus élargie.
 
- Après avoir décroché le baccalauréat, quel est votre projet d’avenir ?
- Je suis toujours en phase de réflexion, cependant, j'ai toujours eu un penchant pour le domaine médical. Alors, un futur en médecine serait le bienvenu.
 
- Quels conseils donneriez-vous aux élèves qui passeront la session de rattrapage, qui aura lieu les 5, 6, 7 et 8 juillet, et qui veulent décrocher leur Bac avec une bonne note ?
- En premier lieu, je leur souhaite bonne chance. Je leur propose également de persévérer, de faire preuve de patience et de courage, mais principalement d’avoir confiance en leur potentiel.
 
Recueillis par Safaa KSAANI








🔴 Top News