L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Conso & Web zone

Influenceuses virtuelles marocaines: La guerre des IA a commencé


Rédigé par Mariem LEMRAJNI le Jeudi 8 Février 2024

Radia Bensouda et Kenza Layli, deux IA virtuelles marocaines, conçues avec des technologies d'Intelligence Artificielle de pointe, se rivalisent en revendiquant le titre de la première influenceuse virtuelle marocaine.



L'avènement des influenceuses virtuelles au Maroc a marqué une nouvelle ère dans le paysage numérique. Radia Bensouda et Kenza Layli, émergeant ainsi comme des figures influentes, et retiennent l'attention en tant qu'intelligences artificielles (IA) conçues spécifiquement à des fins de marketing. La compétition entre ces deux entités virtuelles est palpable, chacune clame fièrement le statut de la première influenceuse IA du Maroc.
 
Radia Bensouda, révélée par Xerus Group, une agence de communication de premier plan à Casablanca, transcende son statut d'influenceuse virtuelle. Créée avec des technologies d'intelligence artificielle de pointe, elle ne se limite pas à une simple présence sur les réseaux sociaux. Cette IA incarne une source authentique d'idées et d'inspirations diverses et créatives dans plusieurs domaines.
 
En fusionnant créativité et technologie, Radia dépasse les frontières conventionnelles et offre aux marques des opportunités novatrices de connexion et de narration pour mieux attirer la clientèle. Grâce à l'utilisation puissante des avatars numériques, Xerus Group ne se contente pas de propulser le marketing marocain vers de nouveaux horizons, mais établit également un précédent en redéfinissant la nature même de l'influence dans un paysage numérique constamment en mutation.
 
Pour sa part, Kenza Layli est née, le 29 décembre 2023, de la collaboration d'une équipe passionnée par les nouvelles technologies. Cette IA émerge comme l'influenceuse marocaine la plus suivie. Son contenu, en parfaite adéquation avec la société marocaine, lui confère une position prédominante sur les réseaux sociaux.

Elle incarne ainsi une figure authentique, et aborde les sujets les plus pertinents pour la communauté. Kenza propose ainsi une véritable plateforme de dialogue. Du point de vue marketing, elle ouvre de nouvelles perspectives de communication pour les marques, et échange avec les femmes marocaines qui la suivent.
 
En somme, chacune des deux influenceuses virtuelles détient une touche distinctive dans son univers, soigneusement conçue pour accomplir des tâches spécifiques. Cependant, le débat persiste quant à la première influenceuse virtuelle au Maroc, laissant certains perplexes et divertissant d'autres.
 
Cette tendance suscite une réflexion profonde chez certains individus, tandis que d'autres en tirent des amusements. De manière significative, l'émergence de ces intelligences artificielles soulève également des inquiétudes chez ceux qui redoutent la possibilité d'une substitution de l'IA à l'humain. Ce qui ajoute une dimension de préoccupations liées aux discussions entourant l'avènement de ces figures virtuelles.



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News