Menu
L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal



Actu Maroc

Inflation : Les prix à la consommation au Maroc continuent de grimper en mars


Rédigé par Kawtar Chaat le Dimanche 24 Avril 2022

Déclenchés par la hausse des prix des produits alimentaires et de l'énergie, les prix à la consommation au Maroc continuent de grimper. C'est ce qui ressort d'une note d'information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) relative à l'Indice des Prix à la Consommation (IPC) de mars 2022.



Inflation : Les prix à la consommation au Maroc continuent de grimper en mars
Les perturbations persistantes du Covid-19 associées à la guerre en cours en Ukraine exercent une pression continue sur les prix au Maroc et ailleurs. L'IPC du Maroc, qui est lié au prix moyen des biens et services, a continué d'augmenter en mars 2022, reflétant la hausse sous-jacente des prix des biens de consommation.

L'indice des prix à la consommation a augmenté de 1,8% en mars 2022 par rapport au mois précédent, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Cet écart résulte d'une hausse de 3,8% de l'indice des produits alimentaires et d'une hausse de 0,5% de l'indice des produits non alimentaires, explique le HCP dans une note d'information relative à l'IPC de mars 2022.
Les hausses de produits alimentaires observées entre février et mars 2022 concernent principalement les « légumes » de 13,8 %, les « poissons et fruits de mer » de 6,2 %, les « fruits » de 5,2 %, la « viande » de 3,5 %, et le « lait, fromages et œufs » de 2,1 %, « pain et céréales » de 1,9 %, et « huiles et graisses » de 1,2 %, indique le HCP, notant en revanche que les prix des « eaux minérales, boissons gazeuses, fruits et légumes » ont baissé de 0,2 %. Pour les produits non alimentaires, la hausse concerne principalement les prix des « carburants » de 8,0 %.

Comparé au même mois de l'année précédente, l'indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 5,3 % au cours du mois de mars 2022, à cause notamment de la hausse de l'indice des produits alimentaires de 9,1 % et de celui des produits non alimentaires de 2,8 %, souligne le HCP, notant que pour les produits non alimentaires, les variations vont d'une stagnation pour la « santé » et la « communication » à une hausse de 7,6 % pour « le transport ».

Ainsi, l'indice d'inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatils et les produits à tarifs publics, aurait augmenté de 0,5% en mars 2022 par rapport à février 2022 et de 3,9% par rapport à mars 2021, conclut la note.

Les prix de l'énergie ont particulièrement monté en flèche dans le contexte de la guerre en cours, les marchés mondiaux font face à l'incertitude de la sécurité énergétique, étant donné que la Russie est un important exportateur de gaz.

Outre la hausse des prix de l'énergie, les prix des denrées alimentaires ont également augmenté en raison de la hausse des coûts de production résultant de la hausse des prix des engrais et des préoccupations croissantes concernant la sécurité alimentaire dans le monde. Le conflit a exercé une pression inestimable sur le marché des céréales vu que la Russie et l'Ukraine sont des fournisseurs mondiaux de blé.








🔴 Top News